Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Piscine privée > Comment prévenir le risque de noyade d’enfants dans une piscine privée ?

Comment prévenir le risque de noyade d’enfants dans une piscine privée ?

Tous les ans, 500 personnes meurent d’une noyade dans l’Hexagone. 16% de ces victimes sont des enfants âgés de moins de 6 ans. Chez les moins de 4 ans, la noyade est la seconde cause de décès accidentel. Devant de tels chiffres, le renforcement de la sécurité pour prévenir les noyades doit être une priorité pour les propriétaires de piscine privée.

dispositifs de sécurité pour piscine

Installer les dispositifs de sécurité règlementaires

Conformément aux exigences des articles L. 128-1.A du Code de la construction et de l’habitation entrés en vigueur le 1er janvier 2004, toutes les piscines privées ou collectives doivent être obligatoirement pourvues d’un système de sécurité destiné à prévenir les risques de noyade. Il est très important que l’installation soit normalisée c’est-à-dire qu’elle respecte la norme NF P90-306 à 309. Plusieurs solutions peuvent ainsi être adoptées pour garantir cette sécurité.

L’un des produits conformes à cette loi est l’alarme de piscine. Cette dernière se déclenche lorsqu’une situation anormale se produit aux environs du bassin. Par contre, son inconvénient est qu’elle n’est pas en mesure d’empêcher l’enfant de s’approcher de la piscine et pire, de tomber dans l’eau. C’est pourquoi il est conseillé d’installer plutôt une barrière rigide ou souple qui encadrera entièrement la piscine. Il faut qu’elle soit suffisamment haute pour que les enfants ne puissent pas l’escalader ni l’enjamber.

Un autre produit efficace est le volet ou la bâche qui est aussi intéressant puisqu’en plus d’empêcher l’enfant de tomber dans l’eau, il protège des feuilles et autres saletés polluant le bassin.

Enfin, le dernier dispositif à envisager est l’abri de piscine qui associe les avantages de la bâche et de la barrière. Ainsi, non seulement il empêche les saletés de polluer l’eau, mais en plus, les intrusions dans la piscine sont impossibles.

De nombreuses précautions à prendre

Les piscinistes sont unanimes. Les protections de piscine sont certes indispensables, mais rien ne remplace les actes préventifs avant, pendant et après la baignade. L’enfant doit également être sensibilisé aux dangers de l’eau. Il suffit en effet de 20 centimètres d’eau pour entraîner une noyade. Les alentours du bassin sont à entretenir pour éviter les glissades et les chutes. Au cours de la baignade, quelques gestes de précaution sont à adopter. Les enfants ne doivent pas nager sans être équipés de brassards et de bouées. Un adulte doit aussi être systématiquement présent pour assurer la surveillance. L’idéal est même de nager avec l’enfant si possible. Une fois la baignade terminée, il faut retirer les perches, bouées et autres objets flottants de la piscine pour ne pas tenter l’enfant. Les systèmes de sécurité sont ensuite à activer ou à installer. S’il est question d’une piscine hors sol, l’échelle est à retirer pour que l’enfant n’essaie pas d’accéder à la piscine.

Dans l’idéal, les enfants de 5 à 6 ans doivent être sensibilisés sur les dangers que peut constituer la piscine et sur les bons réflexes à avoir en cas de problème.

Si malgré les mesures de prévention, une personne est en danger de noayade, il faut sortir vite la victime de l’eau, la recouvrir d’une couverture et appeler le SAMU. Si elle ne respire plus ou est inconsciente, une réanimation cardiaque doit être effectuée. Elle consiste à réaliser 30 compressions du poumon alternées de 2 bouches à bouches.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : bxqVSU

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture