Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Entretien et accessoires > Comment utiliser le correcteur de pH ? Un régulateur de pH est-il une bonne option ?

Comment utiliser le correcteur de pH ? Un régulateur de pH est-il une bonne option ?

Comment utiliser le correcteur de pH ? Un régulateur de pH est-il une bonne option ?

Le pH de l’eau de la piscine est un élément essentiel qui participe à son bon équilibre. En effet, il influe sur de nombreux éléments du bassin puisqu’un pH déséquilibré perturbe l’efficacité des traitements, impacte la qualité de l’eau et contribue au développement de calcaire, d’algues, de bactéries et d’irritations cutanées. En conséquence, le pH doit être très régulièrement contrôlé et réajusté en cas de besoin à l’aide de produits adaptés. Comment utiliser un correcteur de pH ? Un régulateur est-il une option intéressante ? Nos experts répondent à toutes vos questions dans ce dossier.

Comment utiliser le correcteur de pH ?

Si la plupart des propriétaires de piscine pensent à bien doser le produit désinfectant, ils ont tendance à négliger le pH de l’eau, alors que celui-ci participe directement à l’équilibre de l’eau de baignade. En effet, le pH a un rôle fondamental dans la formation de calcaire, l’effet du désinfectant, la corrosion, la formation d’algues et l’apparition d’irritations cutanées. Avoir un pH bien dosé est indispensable pour profiter d’une eau de qualité et vous permet de faire des économies en produits de traitement.

Le pH de votre piscine doit se situer entre 7,2 et 7,4 et être vérifié au moins trois fois par semaine en période d’utilisation du bassin, voire chaque jour. Selon le résultat, vous devrez alors rectifier votre pH en utilisant un correcteur adapté.

Si votre pH est mauvais, n’essayez pas de le corriger brutalement, mais agissez en douceur pour un retour en ordre progressif. Si vous agissez trop vite, vous perturbez le pouvoir tampon du pH et le bon l’équilibre de l’eau. Procédez à l’ajout de plusieurs doses espacées d’une à deux heures. Si votre pH est très bas (inférieur à 6,8) ou très élevé (supérieur à 8,2), répartissez la correction sur plusieurs jours pour un meilleur effet.

Vous trouverez dans le commerce des correcteurs de pH moins (réducteurs) et des correcteurs de pH plus (rehausseurs).

Le pH moins : le réducteur de pH

Le correcteur de pH moins (ou réducteur de pH) doit être réparti dans l’eau de baignade de manière régulière, tout en insistant sur les zones les plus profondes.

Le pH plus : le rehausseur de pH

Le correcteur de pH plus (ou rehausseur de pH) doit quant à lui être dilué dans un arrosoir ou un seau d’eau et versé dans le skimmer afin de ne pas troubler directement l’eau de baignade.

Comment doser le correcteur de pH ?

Selon le résultat de votre analyse, vous devrez utiliser une quantité plus ou moins importante de correcteur de pH. Il faut en effet savoir que l’échelle du pH n’est pas linéaire, car si votre eau est à un pH de 6, elle sera 10 fois plus acide qu’avec un pH 7 ; en revanche, à un pH de 5, elle le sera 100 fois plus. Fiez-vous à la notice du fabriquant en comparant le pH obtenu lors du test de mesure et le pH souhaité et agissez en conséquence, toujours en douceur et progressivement.

Le régulateur de pH est-il intéressant ?

Le régulateur de pH est un appareil qui assure automatiquement le contrôle du pH de votre bassin et qui le corrige aussitôt en cas de besoin. Nous l’avons dit, le pH de l’eau varie grandement selon toute une multitude de critères, comme le type de désinfectant utilisé, le type de revêtement, le type de filtration, la composition de l’eau, la température, l’usage du bassin, etc.

Le pH devrait être contrôlé au moins 3 fois par semaine, voire chaque jour en haute saison de baignade. Si cette action est rapide et simple à effectuer manuellement, opter pour un régulateur est un gain de temps, un confort et un moyen efficace de veiller à l’équilibre de la piscine en votre absence.

Comment fonctionne le régulateur de pH ?

Il existe deux modes de fonctionnement pour le régulateur de pH.

  • La sonde : celle-ci est placée sur le circuit de refoulement pour analyser le pH.
  • La cellule ou chambre d’analyse : celle-ci dérive une partie de l’eau du circuit de refoulement pour analyser le pH.

Dès qu’un mauvais taux de pH est détecté, il est automatiquement régulé par un système de pompe doseuse qui aspire le produit adéquat et l’injecte dans l’eau de la piscine.

Le régulateur de pH est-il avantageux ?

Le régulateur de pH est facultatif, mais il présente de nombreux avantages qui faciliteront l’entretien de votre bassin au quotidien et vous garantiront une eau de baignade de qualité.

  • Il contrôle le pH de manière automatique et plus régulièrement que manuellement, c’est-à-dire plusieurs fois chaque jour. En conséquence, le risque d’écart par rapport au taux de pH normal est minime et facilement régulable.
  • Par la même occasion, il réduit vos frais en produits de régulation du pH, puisque les écarts restent minimes et aisément rectifiables.
  • Il vous évite de manipuler des produits chimiques pour réguler votre taux de pH, puisqu’il s’en charge pour vous.
  • Il vous fait économiser de l’argent en produits traitants, car le pH équilibré réduit la production de calcaire et renforce l’efficacité du chlore.
  • Il évite la formation et le développement des algues, directement liées à un mauvais pH.
  • Il est utilisable avec tout type de traitement, tout type de revêtement et tout type de bassin.
  • Vous gardez l’esprit tranquille lorsque vous vous absentez ! Le pH de votre bassin est maintenu et régulé grâce à ce dispositif automatique, ce qui évite le risque de mauvaise surprise à votre retour de vacances !
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : ZfRASj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture