Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Piscine privée > Faire construire une piscine enterrée : guide, conseils, fonctionnement et coût

Faire construire une piscine enterrée : guide, conseils, fonctionnement et coût

Faire construire une piscine enterrée

Vous rêvez de faire construire une piscine enterrée dans votre jardin ? Avant de concrétiser votre envie et de tremper pour la première fois vos orteils dans votre bassin, il est essentiel de bien définir vos objectifs et votre projet. Voici quelques conseils avant de faire le grand saut !

Préparez votre projet de piscine

Avant de vous lancer, prenez le temps de bien préparer votre projet. Faire construire une piscine enterrée représente un coût non négligeable, d’où l’importance de savoir ce que vous souhaitez et la manière dont vous envisagez de concrétiser ce projet.

Faites appel à un professionnel : bien choisir son pisciniste !

Contrairement à l’installation d’une piscine hors sol, la construction d’une piscine enterrée ne s’improvise pas. Effectuez des devis gratuits en ligne et renseignez-vous sur les compétences des divers prestataires. Un piscinier compétent doit vous fournir deux garanties essentielles : l’attestation d’assurance décennale et l’assurance de responsabilité civile professionnelle. N’hésitez pas à vous informer auprès des précédents clients de ces prestataires et à consulter un catalogue de leurs réalisations.

En faisant appel à un professionnel, vous serez assuré d’avoir une piscine aux normes et de ne pas rencontrer de risques de fuites ou d’infiltration par la suite. De plus, il sera à même de vous conseiller sur la conception du bassin, la disposition, l’agencement, la sécurité et les équipements les plus adaptés. Exigez systématiquement un devis détaillé (prestation, piscine, système de filtration, équipement, etc.) et ne versez aucun acompte avant la signature du contrat.

Définissez le meilleur emplacement pour votre piscine

Pour vous être agréable, votre piscine doit être située dans un endroit ensoleillé ; l’eau se chauffera naturellement, elle sera mieux protégée des feuilles mortes et elle vous permettra de vous baigner sans risquer de prendre froid. Votre piscine doit également être protégée du vent, surtout des vents dominants ; elle restera plus propre et sera plus agréable à utiliser. Enfin, tenez compte du vis-à-vis. Ce détail peut être réellement handicapant si votre piscine est vue de vos voisins ou depuis la rue ; veiller à pouvoir profiter de votre bassin en toute intimité, sans vous sentir épié.

Optez pour le type de bassin qui réponde à vos usages

Évaluez vos besoins pour mieux concrétiser vos envies. Vous rêvez d’une piscine familiale ? D’un petit lagon intime pour vous rafraichir l’été ? D’un grand bassin pour faire des longueurs ? Tout dépend de vos attentes. L’esthétique d’un bassin est aussi importante que sa taille et que sa fonctionnalité.

Les piscines enterrées peuvent être monocoques ou en béton. Les modèles monocoques sont conçus dans une coque en polyester. Relativement simples à monter, il en existe dans de multiples tailles et formes pour un coût accessible et peu de travaux. Les modèles en béton ou maçonnés sont conçus sur mesure. Très techniques à construire, ils peuvent également adopter la forme que vous désirez.

Évaluez votre budget… à long terme !

Faire construire une piscine représente un investissement important, mais ce n’est pas le seul coût auquel il vous faudra faire face. Pensez à l’assurance, aux différents équipements, au chauffage, aux différents produits traitants, au système de filtration et aux impôts selon la taille de votre bassin !

Accessoires et sécuritéde la piscine enterrée

Choisissez en amont de la construction du bassin les accessoires et équipements et les modes de sécurité que vous souhaitez mettre en place.

Les équipements et accessoires

Plusieurs dispositifs existent pour les piscines enterrées :

  • Les équipements sportifs et ludiques : jets de massage, cascade, nage à contre-courant, fontaines, jeux, etc.
  • Le mode de chauffage qui vous permettra de prolonger votre baignade.
  • Le robot nettoyant ou le système autonettoyant, pour limiter votre travail d’entretien.
  • La pompe et la filtration pour veiller à la qualité et à la propreté de l’eau du bassin. Les différents systèmes de filtres naturels ou mécaniques permettent en outre de limiter l’utilisation de produits divers et de désinfectants.
  • Le système de couverture : bâche, volet roulant, etc.
  • L’éclairage est un moyen agréable d’apporter de l’esthétique à votre piscine et de la valoriser simplement tout en délimitant ses contours pour plus de sécurité.

La sécurisation de la piscine

La loi vous oblige à équiper votre bassin d’un système de sécurité afin de prévenir les risques de noyade. Il existe plusieurs dispositifs, à vous de choisir celui ou ceux qui convien(nen)t le mieux à vos usages.

  • L’alarme périmétrique définit un périmètre de protection. Elle se déclenche dès que celui-ci est franchi par une personne ou un animal.
  • L’alarme à immersion signale les chutes dans l’eau au moyen d’un capteur qui détecte les mouvements en surface.
  • La couverture, sous forme de bâche ou d’un système plus élaboré, recouvre la piscine et la protège des saletés et des pertes de chaleur pour un petit prix. Néanmoins, pour limiter efficacement les risques de noyade, il convient d’opter pour un système solide et stable.
  • La barrière limite les risques de noyade des jeunes enfants en leur interdisant l’approche du bassin en dehors des temps de baignade surveillée. Assurez-vous néanmoins qu’elle ne puisse pas être ouverte par des enfants en bas âge.

Quand construire votre piscine ?

Si vous ressentez l’envie de vous baigner dans votre propre piscine avec l’arrivée des premiers rayons de soleil, ce n’est pourtant pas le meilleur moment pour en envisager la construction. De mai à septembre, les demandes explosent et vous risquez de voir votre projet reporté et trainer en longueur.

L’idéal est de vous lancer en automne, voire en hiver. Non seulement le prestataire sera disponible, prêt à répondre à vos demandes, à vous conseiller et à intervenir rapidement, mais vous pourrez également plus facilement négocier les prix de votre piscine. Par ailleurs, votre terrain sera plus souple à travailler en automne, ce qui favorise les conditions de construction.

Enfin, comptez que les différentes étapes de construction prendront plus de temps que pour une piscine hors sol. La déclaration des travaux demande à elle seule un délai de deux mois. Ajoutez-y le temps nécessaire pour le terrassement, le séchage et l’aménagement du terrain.

Les règlementations en vigueurpour la construction d'une piscine entérée

La construction d’une piscine est un ouvrage de génie civil et répond à une réglementation précise.

  • Pour un bassin supérieur à 10 m², une déclaration de travaux est nécessaire et demande un délai de deux mois.
  • Pour un bassin d’une surface supérieure à 100 m², il vous faudra obtenir un permis de construire qui demande un délai de deux à trois mois. Ce type de démarche est pris en charge par le pisciniste.
  • Vous devez déclarer la présence de la piscine aux impôts dans les 90 jours suivant la fin de travaux.

Entre les différentes démarches à effectuer, la construction et les aménagements, comptez environ huit mois de délai pour profiter enfin de votre bassin.

Quel coût prévoir pour faire construire une piscine ?

Pour faire construire une piscine enterrée, comptez entre 6 000 euros pour un mini-bassin d’une surface inférieure à 10 m² et jusqu’à 65 000 euros pour un modèle géant et tout équipé. Le prix moyen avoisine 20 à 25 000 euros.

En comparaison, les piscines semi-enterrées ont un coût moyen de 8 000 euros et les piscines naturelles, de plus en plus tendance, varient entre 30 000 euros et 60 000 euros.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 5sP269

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture