Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Piscine privée > Une piscine sur un toit-terrasse : contraintes et réglementations

Une piscine sur un toit-terrasse : contraintes et réglementations

Une piscine sur un toit-terrasse : contraintes et réglementations

La piscine sur un toit-terrasse est très tendance et attire de nouveaux particuliers chaque année. Elle permet à de nombreux Français, notamment aux citadins, de profiter des joies d’un bassin privé en extérieur. Si elle est esthétique et parfaite pour les terrains dont la surface ne permet pas une installation classique, ce type de construction est soumis à des contraintes techniques très particulières et à des réglementations strictes.

Une piscine sur un toit-terrasse : quelles réglementations ?

Pour pouvoir faire construire une piscine sur un toit-terrasse, tout particulier est exposé à certaines réglementations très spécifiques. En effet, il faut dire que ce type d’installation n’est pas anodin est que la négligence n’est pas permise, pas plus que certaines dérives inesthétiques ou non sécuritaires.

En conséquence, toute personne qui souhaite faire construire une piscine sur un toit-terrasse doit se soumettre aux réglementations suivantes :

  • Il est indispensable de consulter le plan local d’urbanisme (PLU) de la commune, afin de savoir si la construction d’une telle piscine est autorisée. Dans le cas contraire, le propriétaire s’expose à une amende et se devra de faire détruire la construction à ses frais. En effet, aucune commune n’est obligée d’accepter ce type de construction, ni même les toits plats. En outre, dans les communes ou zones classées ou à proximité de Bâtiments de France, ce type de bassin est généralement interdit.
  • Si la construction des piscines sur toit-terrasse est autorisée, il est tout de même indispensable de déposer une demande de permis de construire auprès de la mairie de la commune, et ce quelle que soit la surface du bassin.
  • Si la construction se fait sur un immeuble collectif, le maître d’œuvre est contraint de demander et d’obtenir l’autorisation de la copropriété.
  • La construction d’une piscine de ce type ne peut se faire sans l’expertise d’un ingénieur qui devra vérifier que l’installation ne compromette pas la solidité et la stabilité du bâtiment.
  • Le propriétaire du bassin sur toit-terrasse se devra de prévoir un dispositif de sécurité conforme à la réglementation en vigueur. Il sera donc contraint de protéger l’accès au bassin au moyen d’un abri, d’une couverture bâche, d’une barrière ou d’un système d’alarme.

Une piscine sur un toit-terrasse : quelles contraintes ?

Les contraintes liées à la construction d’une piscine sur un toit-terrasse sont avant tout techniques. En effet, il faut admettre que ce type d’installation n’est pas banal et qu’il engendre des conséquences pour le bâtiment destiné à le recevoir.

Pour la construction du bassin sur toit-terrasse, il est impératif de faire appel à un architecte. Celui-ci sera en effet en mesure de tenir compte des contraintes du bâti et de l’impact de la piscine sur celui-ci, sa solidité et sa stabilité.

Une piscine sur toit-terrasse représente un poids considérable. Il faut en effet prévoir entre 100 et 200 kg par mètre carré pour la structure selon les matériaux employés, ainsi qu’un kilo par litre d’eau, soit une tonne par mètre cube.

Pour être capable de supporter une telle charge, le toit de l’habitation devra subir des travaux importants. La dalle du toit plat devra être renforcée, l’étanchéité des soubassements devra être optimisée et des travaux supplémentaires seront à prévoir pour le fonctionnement du bassin (installations hydrauliques, vidange, local technique, etc.). Or, il est à noter qu’une telle construction entraîne des surcoûts considérables à ce projet.

Ainsi, un tel projet n’est pas à étudier uniquement en termes d’autorisations et de réglementations, car il s’inscrit dans une faisabilité technique relative à la fois aux piscines et aux toits-terrasses. Il est donc impératif de prévoir une construction étanche et sécurisée.

En conséquence, si la réalisation d’un tel projet s’avère impossible en raison des contraintes techniques, il est préférable d’envisager l’installation d’une piscine hors-sol sur le toit-terrasse.

Quel coût envisager pour une piscine sur un toit-terrasse ?

La construction d’une piscine sur un toit-terrasse est un projet très coûteux, puisqu’il ne se limite pas à celle d’un bassin classique. D’un projet à l’autre, le budget à envisager est variable selon le type de bassin, sa taille et sa forme, mais aussi à la solidité du toit et aux travaux à envisager, l’artisan choisi pour sa réalisation, etc.

Comptez 30 000 euros au minimum pour un bassin de taille standard, sans prétention. Les piscines les plus sophistiquées peuvent coûter plus de 100 000 euros.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : sSkwht

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture