Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Piscine privée > Faire construire une piscine naturelle et écologique : conseils, modèles et prix

Faire construire une piscine naturelle et écologique : conseils, modèles et prix

Faire construire une piscine naturelle et écologique : conseils, modèles et prix

Si la piscine naturelle est encore peu répandue en France, elle se fait doucement sa place dans les jardins grâce à ses grandes qualités. Elle fonctionne au moyen d’un équilibre naturel qui se met en place à l’aide de plantes et d’animaux, sans aucun produit chimique. Son eau pure est idéale pour une baignade saine et sans allergies. En outre, ses qualités écologiques s’intègrent parfaitement à son environnement et ne perturbent en rien la faune et la flore qui l’entourent. Découvrons les atouts de la piscine naturelle ; elle n’aura plus de secrets pour vous !

Quel est le principe d’une piscine naturelle et écologique ?

Une piscine naturelle et écologique est un bassin de baignade qui fait appel aux vertus des plantes pour filtrer et assainir naturellement l’eau.

Elle fonctionne au moyen de trois zones :

  • La zone de régénération : l’eau est désinfectée grâce aux plantes et à leur oxygène, ou encore grâce à un système de cascade qui exerce un brassage.
  • La zone de lagunage : elle rassemble les plantes qui aident à filtrer et à assainir l’eau de baignade. Cette zone moins profonde que l’espace de nage est aussi la plus esthétique, puisqu’elle reçoit les éléments décoratifs.
  • La zone de nage : elle est plus profonde pour faciliter la baignade.

L’eau de la piscine est donc naturellement entretenue grâce aux plantes et à un système de filtration adapté, sans composant chimique. Les différentes zones permettent par ailleurs de varier les niveaux de l’eau et ainsi de favoriser son renouvellement naturel.

La température du bassin est dépendante de sa localisation. Plus elle sera exposée au soleil, plus elle sera chaude. En revanche, les plantes se conservent moins bien en pleine chaleur ; elles préfèreront un espace semi-ombragé. Il en va de même si vous optez pour un dispositif de chauffage. Toutefois, le soleil contribue à éliminer naturellement la prolifération des germes et à activer la photosynthèse afin d’oxygéner l’eau par les plantes.

Les plantes nettoient naturellement l’eau. Elles absorbent les nutriments afin d’éviter le développement d’algues et elles l’oxygènent pour permettre le développement de bonnes bactéries et de petits animaux, offrant un brassage naturel et écologique de l’eau.

Une piscine naturelle n’a besoin d’aucun produit chimique irritant pour fonctionner ; il lui suffit de soleil et de plantes ! Vous pourrez donc profiter pleinement de la baignade sans risque d’allergie ou d’irritation cutanée. L’eau circule parmi les plantes et les différents étages afin d’être filtrée naturellement et dans le respect des principes écologiques.

Piscine naturelle et législation

Une piscine naturelle nécessite peu de travaux en comparaison d’une piscine en béton ou d’une piscine à coque. Il n’est donc pas nécessaire d’obtenir un permis de construire en mairie ; une demande d’autorisation de travaux est suffisante !

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une piscine naturelle et écologique ?

La piscine naturelle et écologique présente de nombreux avantages, mais également quelques inconvénients.

Les avantages de la piscine naturelle

  • Elle ne nécessite aucun produit chimique, ce qui évite les irritations cutanées et oculaires ainsi que les allergies.
  • L’eau est saine et pure, 100 % écologique. La régulation est naturelle, uniquement par les plantes et l’écosystème qui se met en place au sein du bassin.
  • Les démarches administratives pour sa construction sont simples et rapides, le permis de construire n’étant pas nécessaire.
  • Cette piscine est non imposable et non soumise aux obligations classiques en matière de sécurité.
  • Une fois l’écosystème du bassin à son bon équilibre, le coût de fonctionnement est bien moins élevé que pour une piscine classique.
  • Votre piscine respecte l’environnement, tant dans sa gestion que dans son esthétique. Agréable, naturelle et apaisante, elle a tout du charme de la nature et elle se veut très tendance. Elle peut prendre toutes les formes, du rectangle classique à l’étang ou au lagon.
  • Le bassin de nage peut être bien plus grand que celui d’une piscine traditionnelle.
  • Il est possible de construire une piscine naturelle soi-même pour réduire les coûts.

Les inconvénients de la piscine naturelle

  • L’évaporation de l’eau est plus importante que pour une piscine traditionnelle en raison des différentes zones. Vous consommerez donc un peu plus d’eau à l’année.
  • Si l’entretien du bassin est assuré par les plantes, vous devrez vous charger de l’entretien ce celles-ci.
  • La température de l’eau ne doit pas dépasser 24°C pour ne pas perturber l’équilibre du bassin.
  • Son prix d’achat est élevé.
  • L’usage de crèmes solaires industrielles est déconseillé afin de ne pas perturber l’équilibre naturel du bassin. La baignade doit donc être surveillée et contrainte aux heures d’ensoleillement réduit.
  • L’emplacement est important, car la piscine et les plantes ont besoin d’une zone semi-ombragée pour conserver l’équilibre naturel de l’eau.

La construction d’une piscine naturelle et écologique

Une piscine naturelle ne peut se construire n’importe où. Pour préserver son équilibre, elle a besoin d’ombre et de soleil. Sa végétation sera ainsi en condition pour filtrer et assainir l’eau. Choisissez donc un emplacement semi-ombragé pour chauffer la piscine une bonne partie de la journée tout en accordant un peu de repos à vos végétaux.

Tenez également compte du dispositif de sécurité qu’il sera nécessaire de prévoir pour activer les pompes de circulation de l’eau. Celles-ci facilitent la filtration naturelle et aident à oxygéner l’eau, avec l’action des plantes. Vous aurez besoin de câbles étanches et d’un système aux normes.

Le creusement de la piscine est relativement simple. Le bassin est creusé, puis des murs sont dressés entre la zone de baignade et celle de filtration par les plantes. Toutes les formes de décorations vous sont alors permises (plage, ponton, zone pavée, rebord, lagune, etc.).

La lagune doit être réalisée avec soin, car c’est elle qui assure l’équilibre du bassin. On distingue trois types de plantes :

  • Les plantes épuratives : elles filtrent naturellement l’eau en absorbant les algues qui s’y développement.
  • Les plantes oxygénatives : elles oxygènent l’eau et favorisent le développement de bactéries qui entretiendront naturellement le bon équilibre du bassin.
  • Les plantes décoratives : ces plantes d’ornement apportent une touche naturelle supplémentaire à la piscine, tout en élégance. Par ailleurs, elles éliminent naturellement les algues en leur masquant la lumière.

Une fois que votre piscine naturelle aura trouvé son bon équilibre, s’y développeront des animaux qui participeront à son maintien, comme les grenouilles, les escargots d’eau, les libellules, etc. En revanche, n’y mettez pas de poissons, car vous attireriez les oiseaux qui risqueraient alors de souiller votre eau et d’endommager les plantes.

Entretenir une piscine naturelle

Certes, les plantes font une grande partie du travail, mais vous serez contraint d’intervenir tout de même un peu pour que votre bassin soit propre.

La filtration doit tourner en permanence lors de la saison de baignade, soit de mai à septembre. Nettoyez l’eau une à deux fois par semaine en éliminant les débris et feuilles de surfaces et en nettoyant le fond et les parois du bassin de nage avec le robot de piscine et une brosse. Videz et lavez les filtres et analysez l’eau régulièrement.

Lorsque la saison est finie, n’hésitez pas à tailler vos plantes.

En dehors de la saison de baignade, nettoyez votre bassin une fois par mois pour faciliter la remise en eau au printemps. Si vous notez la présence de quelques algues, ne vous inquiétez pas et laissez l’équilibre se faire. En revanche, si elles persistent, vos plantes ne sont peut-être tout simplement pas adaptées aux besoins de votre bassin.

Combien coûte une piscine naturelle ?

On trouve de tous les prix pour les piscines naturelles. Ceux-ci varient selon la forme, la technique de fabrication, les dimensions, la qualité des matériaux, etc. En moyenne, comptez 10 à 20 % de plus que le coût d’une piscine traditionnelle. Une piscine de 100 m² réalisée par vos soins coûte au minimum 30 000 euros. 100 m² comprend la surface totale, avec les trois zones. En conséquence, la surface de baignade est plus petite.

Les frais d’entretien de l’eau et des plantes s’élèvent à environ 400 euros par an pour une piscine de 100 m².

Bonne baignade !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : GkrWMM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture