Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Piscine privée > Faire construire une piscine à débordement : guide, conseils, fonctionnement et coût

Faire construire une piscine à débordement : guide, conseils, fonctionnement et coût

Faire construire une piscine à débordement : guide, conseils, fonctionnement et coût

Vous avez pour beau projet de faire construire une piscine à débordement dans votre jardin ? L’arrivée des beaux jours et les chaleurs estivales vous donnent envie de vous rafraichir dans un bassin qui allie esthétique, pratique et bien-être ? Voici quelques conseils pour mieux vous aider à préparer votre investissement futur. Suivez le guide et vous serez prêt à faire le grand saut !

Les différents types de piscines à débordement

Il existe plusieurs types de piscines à débordement pour satisfaire toutes les envies, mais aussi toutes les possibilités.

Le débordement sous margelle

Ce système est le plus ancien, mais il n’est plus que très rarement utilisé, voire uniquement dédié à la rénovation d’anciens systèmes de bassins. Le niveau d’eau de la piscine est inférieur à celui de la plage. En somme, ce système est pratique, mais il n’est pas véritablement esthétique. Il consiste principalement à faciliter l’écumage de l’eau afin d’en retirer les saletés de surface sans effort.

Son principe de fonctionnement consiste à ce que l’eau débordante se déverse dans une goulotte qui fait le tour du bassin. Cette goulotte invisible est située sous la margelle. L’eau est ensuite renvoyée dans le bassin après avoir été filtrée.

Le débordement cascade

Ce dispositif est le plus connu et le plus esthétique. Parfait pour les terrains en pente, il est idéal pour donner une illusion d’infini. L’eau semble disparaître dans la nature et elle dessine une belle ligne d’horizon.

Pour une esthétique parfaite, il convient de ne pas déceler l’épaisseur du mur ni la goulotte de débordement, ni d’entendre l’eau s’écouler bruyamment dans cette dernière. Un bon pisciniste saura réaliser un travail de qualité à la fois esthétique et silencieux, c’est la difficulté majeure de ce système. Toutefois, si vous souhaitez entendre le bruit de l’eau qui s’écoule en cascade dans la goulotte lorsque vous vous baignez, sachez que c’est tout à fait possible, et même bien plus simple à réaliser !

Le débordement miroir

La piscine à débordement miroir est peut-être la plus magique. Située au même niveau que la plage, elle affleure sur les contours et semble aussi lisse qu’un miroir. Ce type de bassin fonctionne par débordement total sur les quatre côtés avec régularité et discrétion pour éviter l’inondation.

L’eau s’écoule directement dans une petite goulotte – couverte d’une grille ou réduite à une discrète fente – qui fait tout le tour du bassin. Cachée sous la margelle, elle permet un débordement silencieux. L’eau est ensuite déversée dans un bac tampon invisible, puis elle retourne dans le bassin après avoir été filtrée. Pour bien permettre sa circulation, il est impératif d’équiper votre piscine d’une pompe puissante assurant un bon débit et un bon brassage de l’eau.

Quel est le principe de fonctionnement d’une piscine à débordement ?

Le principe de la piscine à débordement est avant tout d’être esthétique. Contrairement aux bassins traditionnels, elle confère à votre extérieur un aspect magique et d’apaisement par le sentiment d’infini qu’elle procure.

Son principe de fonctionnement est simple. L’eau qui déborde est réceptionnée dans une goulotte avant de rejoindre le bac tampon. Celui-ci la filtre et la renvoie dans le bassin. Le bac tampon doit être suffisamment grand pour contenir environ 10 % du volume de la piscine. Quant à la goulotte, elle doit permettre d’évacuer les saletés flottantes grâce à une bonne surface. Le débordement doit être régulier et constant afin de mieux filtrer l’eau.

Pour qu’elle fonctionne parfaitement et qu’elle ne vous crée pas de désagrément, la piscine a besoin d’une ou deux pompes (selon sa surface) pour absorber convenablement le débit d’eau. Une filtration puissante et efficace vous permettra de récolter toutes les saletés sans effort. Le bac tampon, qui est finalement une sorte de bassin secondaire, sera destiné à recevoir et renouveler l’eau.

Pour un emplacement idéal, privilégiez un espace ensoleillé et éloigné des arbres afin que les feuilles mortes ne tombent pas dans le bassin. Enfin, évitez les vents dominants qui risqueraient de rendre votre baignade moins agréable.

Pourquoi faire le choix de ce type de piscine ?

Une piscine à débordement présente de nombreux avantages. Son esthétique est sa première force ; la sensation d’infini lorsque vous vous y baignez est incomparable et vous donne l’impression d’être dans un bassin immense. En outre, le renouvellement continu et permanent de l’eau permet à votre piscine de rester toujours propre et ne laisse pas de saletés en surface. Le bac à débordement permet de récolter l’eau de pluie pour vous faciliter l’entretien. Il vous suffira de vider et de rincer le bac de temps en temps. En résumé, vous avez la sensation d’être au paradis et vous pouvez vous la couler douce puisque son entretien et son nettoyage nécessitent bien moins d’effort.

En revanche, ce type de piscine est bien plus coûteux qu’un bassin traditionnel, à hauteur moyenne de 20 % de surplus pour une même surface. Il en va de même pour la pompe, qui doit impérativement être puissante et adaptée, et de ses différents équipements sur mesure. L’eau est plus difficile à chauffer également, surtout lorsque le soleil se cache, et son équilibre est plus complexe à maintenir en raison du relâchement du gaz carbonique de l’eau à cause des remous. Enfin, la réalisation de votre piscine à débordement devra impérativement être confiée à un professionnel de qualité, car ce type de construction n’accepte pas les approximations. Le moindre écart perturbe l’ensemble du fonctionnement et peut compromettre votre baignade.

La sécurisation de votre piscine

Sachez qu’une piscine à débordement est plus complexe à sécuriser qu’un bassin traditionnel. Sa conception ne permet en effet que l’installation d’une alarme ou d’une couverture sur mesure. L’abri et la barrière sont rarement possibles.

Quoi qu’il en soit, vous devrez vous acquitter des mêmes démarches que pour la construction d’une piscine classique enterrée.

  • Pour un bassin dont la surface est supérieure à 10 m², une déclaration de travaux est nécessaire.
  • Pour un bassin dont la surface est supérieure à 100 m², il vous faudra obtenir un permis de construire.

N’attendez pas pour faire vos démarches, car les demandes à réaliser en mairie peuvent prendre plusieurs mois avant d’aboutir !

La construction de la piscine à débordement

Les piscinistes sont nombreux, mais soyez vigilant car ce type de bassin nécessite un travail de qualité. Faites de nombreux devis parmi les professionnels du secteur et renseignez-vous bien sur les travaux de chacun. Un bon pisciniste vous montrera ses réalisations et n’hésitera pas à venir chez vous étudier le terrain et les possibilités avant de vous prodiguer tout un ensemble de conseils. Étudiez toutes les solutions qui s’offrent à vous et n’hésitez pas à mettre le prix pour un professionnel de qualité, dont l’expertise est essentielle. Ce type de piscine ne tolère aucun écart, il est donc impératif que le pisciniste visualise et tienne compte des contraintes de votre terrain et qu’il vous fasse les propositions d’aménagement et de disposition adéquates pour profiter au mieux de votre futur bassin.

La construction en elle-même est relativement similaire à celle des bassins traditionnels. Le pisciniste fera creuser la fosse pour y installer le bassin, soit sous forme de coque, soit en béton. Il réalisera le bac secondaire dans une deuxième étape, avec le système de goulottes et la mise en place des pompes, des filtres et des vannes. L’esthétique de votre bassin doit être bien soignée, sans quoi vous risquerez les mauvaises surprises. Le moindre centimètre de décalage peut tout perturber et il serait dommage de ne pas profiter pleinement de votre piscine en toute sérénité.

Quel coût prévoir pour une piscine à débordement ?

Le prix de votre piscine à débordement varie selon de multiples facteurs tels que la taille du bassin, le type de débordement choisi, les accessoires, les contraintes du terrain, les tarifs pratiqués par le pisciniste, etc. En moyenne, une piscine à débordement vous coûtera entre 20 et 30 % de plus qu’une piscine traditionnelle, pour une même surface.

Le travail qu’engendre la construction de ce type de bassin est colossal. En plus de votre piscine, il vous faudra prévoir en effet un second petit bassin destiné à la réception et au filtrage de l’eau ; celui-ci peut être visible ou dissimulé. La surface de l’eau de votre piscine doit en outre être parfaitement horizontale, sans quoi le dispositif ne fonctionnera pas convenablement. Quant à l’esthétique, elle est essentielle pour profiter pleinement du confort d’un bassin à débordement. Toutes ces contraintes de construction peuvent nécessiter d’importants travaux qui engendreront bien évidemment des coûts plus élevés.

  • Une piscine à débordement miroir vous coutera en moyenne 10 à 20 % de plus qu’un bassin classique.
  • Pour une piscine à débordement cascade, comptez en moyenne 15 à 30 % de plus qu’un bassin traditionnel.
  • Les modèles sous margelle ne sont quasiment plus proposés à la vente.

Vous voilà prêt pour vous lancer dans votre projet. Il ne vous reste plus qu’à plonger !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : zw3fVr

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture