Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Piscine privée > Quelle assurance pour ma piscine ? Quelles sont les garanties indispensables ?

Quelle assurance pour ma piscine ? Quelles sont les garanties indispensables ?

Quelle assurance pour ma piscine ? Quelles sont les garanties indispensables ?

Le fait de faire construire une piscine privée oblige à respecter certaines obligations en matière d’assurance. Cela ne dispense pas bien entendu de respecter aussi l’obligation d’installer un dispositif de sécurité. D’ailleurs, ces deux obligations sont finalement liées. Faisons le point sur la responsabilité civile et l’extension de garantie possible pour couvrir au mieux les utilisateurs de la piscine ainsi que le matériel et la structure elle-même.

Responsabilité civile de l’assurance habitation : est-ce suffisant si l’on possède une piscine ?

L’assurance habitation comprend a minima la garantie RC ou Responsabilité Civile. Celle-ci étant obligatoire, elle est toujours incluse par défaut au contrat d’assurance habitation. Elle garantit la prise en charge des soins que pourraient nécessiter les tiers, utilisateurs de la piscine ou présents aux alentours de la piscine, victimes d’un accident. La responsabilité civile couvre :

  • Toute personne invitée à utiliser la piscine,
  • Toute personne utilisant la piscine à l’insu du propriétaire.

Souscrire un deuxième contrat d’assurance qui propose strictement le même type de garantie est parfaitement inutile. Mais on a tout intérêt à opter pour une couverture complémentaire.

Une extension de contrat pour bien assurer sa piscine

Il est nécessaire de vérifier que l’assurance habitation couvre aussi certains dommages pouvant être étendus à la piscine et à son environnement. Ainsi, en cas de dégâts accidentels ou dus aux intempéries, à un incendie, voire à un acte de vandalisme, la piscine et les éléments s’y rapportant peuvent être couverts. On fait par exemple référence :

  • Au matériel de filtration et de pompage,
  • Aux différents composants du bassin (liner, etc.),
  • Aux dispositifs de sécurité tels que l’alarme, les barrières de piscine ou la clôture spécifique, l’abri de piscine de quelque type que ce soit, l’abri de terrasse si la piscine y est abritée, le dôme de piscine, les bâches de protection du bassin ou les rideaux de protection piscine,
  • Au dispositif d’épuration d’eau,
  • Au système de chauffage de la piscine,
  • Au local technique,
  • Au matériel d’entretien comme l’aspirateur pour piscine ou le robot piscine.

Le contrat d’assurance multirisque habitation peut aussi couvrir les conséquences d’un vol ou d’un cambriolage avec effraction (avec violence ou non). Les garanties spécifiques à la piscine sont ajoutées à celles de l’assurance habitation déjà en cours.

Quelques compagnies d’assurance proposent des contrats d’assurance piscine qui couvrent en plus certaines installations complémentaires comme un jacuzzi ou un spa. En revanche, les équipements gonflables voire parfois la piscine hors-sol sont autant de structures qui ne sont pas toujours couvertes par ce type de garantie. Il convient de bien se le faire préciser avant toute souscription. A ce propos, on ne saurait trop recommander de lire avec soin la proposition de contrat d’assurance piscine, y compris les exclusions au contrat et autres annexes.

Des garanties qui varient selon l’emplacement de la piscine

Il ne faut jamais se précipiter pour choisir ce type de contrat mais prendre un moment afin de poser les bonnes questions. Les compagnies d’assurance font le distinguo entre une piscine située dans la maison et une piscine construite dans le jardin. Dans ce dernier cas, la piscine ne fait donc pas partie intégrante de l’habitat qui, lui, est couvert par l’assurance multirisque habitation. Là encore, il faut toujours bien relire son contrat et au besoin prendre contact avec son assureur pour s’assurer que la piscine en projet ou déjà construite sera bien prise en charge. Si la réponse est négative, il est utile voir avec le professionnel comment étendre les garanties.

Parallèlement à l’assurance pour la piscine, il faut aussi penser à l’installation d’un système de sécurité conforme aux normes en vigueur. A défaut, en cas d’accident ou de noyade, la compagnie d’assurance peut ne pas prendre en charge les dommages subis par la (les) victime(s), même si la piscine est bien assurée.

Comparer les tarifs et demander des devis d’assurance pour la piscine

Pour profiter de la concurrence dans le domaine de l’assurance, il est indispensable de prendre un peu de temps afin de comparer le tarif d’une assurance piscine, variable d’un professionnel à l’autre. Pour ce faire, on conseille généralement le recours à un comparateur d’assurances.

C’est un outil en ligne devenu incontournable car il est facile à utiliser, fiable et entièrement gratuit. Il fournit la réponse attendue en quelques minutes seulement et permet à l’internaute qui souhaite assurer convenablement sa piscine de recevoir par mail plusieurs devis d’assurance.

Il est important de penser dès le début à couvrir ses biens le mieux possible car nul n’est à l’abri d’un aléa. Or, une fois que le mal est fait, il est trop tard pour demander une prise en charge à l’assureur. Bien assurer sa piscine et les personnes qui l’utilisent est une attitude responsable qui incombe au propriétaire des lieux. En cas de sinistre, une indemnisation n’est possible que si le contrat inclut des garanties spécifiques.

Il existe un autre type d’assurance piscine à ne pas oublier : c’est l’assurance dommage ouvrage à laquelle il faut impérativement souscrire au début de la construction de la piscine. Cela permet de couvrir les dépenses liées à des réparations suite à des défauts conséquents survenus au cours de la mise en œuvre de la piscine.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : iMjFPc

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture