Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Entretien et accessoires > Les moustiques risquent-ils de se développer dans une piscine ?

Les moustiques risquent-ils de se développer dans une piscine ?

Les moustiques risquent-ils de se développer dans une piscine ?

Vous appréciez de profiter des belles soirées d’été, mais vous craignez la présence des moustiques ? Pire, vous vous demandez si votre piscine ou si votre projet de bassin risque de les attirer ou de leur permettre de se développer ? Vous avez bien raison de vous en méfier, car les moustiques adorent l’eau et en ont besoin. Mais que faut-il vraiment craindre ? Découvrez les réponses à vos questions dans ce dossier complet.

Les moustiques et l’eau : une relation forte

Les moustiques ne peuvent se développer sans eau, c’est un fait. En effet, la femelle moustique pond ses œufs dans l’eau, et ce jusqu’à 250 ! Elle n’a pas besoin de beaucoup de liquide pour y parvenir, il suffit de quelques millilitres d’eau stagnante quelque part. Les œufs restent ensuite en milieu aquatique en passant à l’état de larve puis de nymphe, jusqu’à atteindre la maturité et devenir un moustique adulte. Ils ne s’envolent de la surface de l’eau que lorsqu’ils sont suffisamment forts et robustes pour vivre seuls et se nourrir. Ce cycle, qui va de la ponte de l’œuf à l’âge adulte, dure environ une dizaine de jours, parfois moins selon la température ambiante.

Ces insectes ont ensuite tendance à vivre dans les endroits frais et ombragés comme les arbres, les hautes herbes et toute forme de végétation.

Chez le moustique, seule la femelle pique à la recherche de sang pour se nourrir. Si les moustiques que l’on croise habituellement chez nous ont tendance à se manifester en soirée, le moustique « tigre », qui nous envahit depuis quelques années, pique à tout moment de la journée et adore vivre à proximité des habitations, dans les campagnes comme dans les villes.

Une femelle moustique peut vivre en moyenne trois semaines, ce qui lui laisse largement le temps de piquer pour se nourrir, et de transmettre ainsi des maladies diverses et variées.

Les moustiques aiment-ils l’eau de la piscine et risquent-ils de s’y développer ?

Nous l’avons dit précédemment, les moustiques aiment l’eau et en ont besoin pour vivre. Mais qu’en est-il de l’eau de piscine ? Peuvent-ils s’y développer malgré les traitements qu’elle contient ? Malheureusement, la solution à cette question n’est pas aussi évidente que vous le souhaiteriez probablement : tout dépend des piscines ! Pourquoi ? La réponse est simple.

Dans une piscine bien traitée et équipée d’un bon dispositif de filtration, les moustiques sont absents et aucune larve ne risque de s’y développer, en théorie. En revanche, pour les piscines moins bien entretenues, c’est une autre histoire ! Les piscines enterrées non ou mal traitées et les petites piscines hors sol qui ne sont pas toujours équipées de dispositifs de filtration sont de vrais atouts pour les femelles en quête d’un lieu de ponte ! Les larves peuvent s’y développer sans difficulté et venir vous piquer aussitôt écloses !

Attention toutefois à ne pas vous reposer sur vos lauriers si vous avez une piscine bien entretenue, nettoyée et filtrée, car cela ne signifie pas que les moustiques ne seront pas attirés. En effet, il n’est pas rare de trouver des sources d’eau stagnante autour de la piscine, qu’il s’agisse de fuites, d’éclaboussures ou d’écoulements. Celles-ci ont tendance à attirer les femelles moustiques qui cherchent un endroit propice à la ponte de leurs œufs. Dans ce cas, la moindre goutte d’eau peut leur convenir, surtout la femelle moustique tigre, qui se contente d’une très petite quantité pour déposer sa progéniture.

Comment éliminer les moustiques qui se développent dans l’eau de piscine et dans les eaux stagnantes de votre jardin ?

Il n’y a pas de secret. Si vous voulez vous débarrasser des moustiques, traitez convenablement votre eau de piscine et filtrez-la suffisamment pour que les femelles n’y pondent pas et que les œufs ne risquent pas de s’y développer. Les moustiques sont attirés par l’eau stagnante, donc si l’eau de votre piscine est bien filtrée, vous ne rencontrerez pas de problème !

Si en revanche vous devez traiter votre eau après avoir constaté la présence de larves, agissez sans attendre, au risque que les œufs éclosent et fassent des ravages. Il existe des produits larvicides qui éliminent les larves de moustiques tout en respectant l’environnement, les humains usagers du bassin et les autres animaux. Préférez toujours une version biodégradable pour votre santé et celle de la biodiversité.

Enfin, complétez votre action par l’élimination et/ou le traitement de toutes les sources d’eau stagnante de votre jardin. Flaques d’eau, poubelles, gamelles, pots de fleurs, seaux, fontaines, gouttières, bassins, arrosoirs… tout est susceptible de recueillir de l’eau d’arrosage ou de l’eau de pluie. Lorsque celle-ci s’accumule et stagne, elle attire les femelles moustiques en nombre.

Malheureusement, il semblerait que les moustiques tigres ne sont pas systématiquement rebutés par une piscine chlorée, bien traitée et suffisamment filtrée. Certains ont en effet retrouvé des larves de ces insectes nuisibles piégées dans leur filtre ! Que faire dans ce cas ?

Sachez qu’une bâche de piscine ne suffit pas à empêcher la prolifération des larves de moustiques. En effet, les femelles pondent dans la couche d’eau qui la recouvre et les œufs peuvent ainsi se transformer en larves et hiberner en toute tranquillité jusqu’au printemps !

Voici les bons gestes à effectuer pour éviter les moustiques ou les éliminer :

  • Votre piscine doit être bien entretenue toute l’année, même en hiver !
  • Installez des pièges à moustiques et des pièges à larves autour du bassin pour attirer les femelles, éviter qu’elles ne pondent dans le bassin et éliminer les éventuelles larves.
  • Si vous constatez que des moustiques tigres se sont installés dans votre piscine, n’hésitez pas à le signaler aux autorités compétentes afin de mieux agir contre leur prolifération en ciblant leurs zones de prédilection.
  • Pensez à toujours bien vous protéger à l’aide de répulsifs antimoustiques que vous pouvez acheter en pharmacie ou d’huiles essentielles (géranium rosat, citronnelle, lavande) lorsque vous êtes dans votre jardin.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Qya3aM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture