Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Spa, sauna et autre... > Comment choisir un sauna ? Guide, conseils, prix d'installation et devis !

Comment choisir un sauna ? Guide, conseils, prix d'installation et devis !

Comment choisir un sauna ? Guide, conseils, prix d'installation et devis !

À l’instar du spa ou du hammam, le sauna envahit de plus en plus les intérieurs des particuliers. Reconnu pour ses nombreux bienfaits sur la santé, il se veut à la fois sain, chaleureux, accueillant et terriblement reposant. Synonyme de détente et de bien-être, le sauna est un moyen naturel de veiller à sa bonne santé.

Toutefois, face aux nombreux modèles présents sur le marché, il n’est pas aisé de faire son choix. Le sauna traditionnel est-il préférable au modèle à infrarouge ? Quelle essence offre une meilleure qualité ? Quels bienfaits privilégier ? Quelles options choisir ? Nos experts vous disent tout sur le sauna pour mieux vous accompagner dans votre achat.

Quelle est l’utilité d’un sauna ?

Le sauna évoque naturellement le bien-être et la relaxation. Sous forme de cabane en bois, il enveloppe le corps de sa chaleur naturelle et diffusée. À vapeur ou à infrarouge, celle-ci entraîne une forte sudation du corps humain afin d’éliminer les toxines accumulées dans l’organisme.

Les vertus du sauna sur l’organisme ne sont plus à prouver. Aujourd’hui, le sauna n’est plus uniquement synonyme de froid, des pays du Nord et de neige. Il s’utilise à toute saison et par tous les temps pour retrouver un équilibre sain entre corps et esprit.

  • Votre système immunitaire est renforcé grâce à l’hyperthermie, c’est-à-dire la forte augmentation de chaleur à laquelle le corps est soumis. Celle-ci contribue à augmenter le nombre de globules blancs afin de fortifier l’organisme et de l’aider à mieux lutter contre les maladies.
  • Vous respirez mieux grâce à la diffusion d’huiles essentielles.
  • Vous évacuez votre stress grâce à la chaleur qui dilate vos vaisseaux sanguins. Votre sang circulant mieux, votre pression artérielle diminue pour une meilleure oxygénation de l’organisme et vos muscles s’assouplissent. Vous vous sentez plus détendu, moins stressé et moins fatigué.
  • Votre peau est plus belle, car la chaleur la nettoie naturellement. Vos pores sont purifiés et votre épiderme retrouve une meilleure élasticité.

Toutefois, si le sauna est riche en bienfaits pour l’organisme, il existe néanmoins quelques contre-indications. En effet, la forte chaleur auquel il soumet le corps peut avoir des conséquences sur certaines personnes fragiles. En conséquence, le sauna est déconseillé aux personnes souffrant de troubles cardiaques, aux jeunes enfants et aux femmes enceintes. De même, il est interdit aux personnes souffrant de plaies ouvertes, de maladies oculaires, de diabète, d’hypertension, de troubles veineux, d’épilepsie et tout simplement de coups de soleil.

Ne faites jamais de séance de sauna aussitôt après votre pratique sportive. Attendez au minium 30 minutes que votre corps ait eu le temps de se reposer. De même, évitez le sauna après le repas ou après avoir consommé de l’alcool. Enfin, pendant et après une séance, pensez à bien vous réhydrater afin de compenser la perte en eau occasionnée par la sudation et de favoriser la bonne récupération de l’organisme.

Les différents types de saunas

Le sauna traditionnel

Tonifiant et énergisant, le sauna traditionnel, à vapeur, est le plus fréquent. L’air de la cabine est réchauffé grâce à un poêle électrique. Il suffit de verser de l’eau sur des pierres volcaniques placées sur le poêle pour que cela dégage de la vapeur chaude. Votre corps se réchauffe peu à peu par le phénomène de convection, avec une montée en chaleur qui s’opère entre 30 et 60 minutes. La chaleur du sauna traditionnelle est plus humide (10 à 25 %) et plus forte ; elle est de l’ordre de 80 à 95°C, voire 90 à 110°C si vous n’utilisez pas de vapeur. Pour les longues séances, il est conseillé de faire des pauses douche afin de bien relancer et stimuler la circulation sanguine.

Les séances excèdent rarement 30 minutes dans ce type de sauna en raison de sa très forte chaleur. De plus, il est recommandé d’entrecouper votre séance de douches ou d’une pause de 5 minutes en dehors du sauna. En revanche, ne prenez pas de douche trop fraîche pour ne pas entraîner de choc thermique. Pensez à bien vous hydrater tout au long de la séance.

Le sauna à infrarouge

La cabine du sauna à infrarouge contient plusieurs panneaux infrarouges répartis uniformément sur ses parois. Entièrement sèche, la chaleur est produite par un phénomène de rayonnement, sans UV. L’action de ce type de sauna agit directement sur la peau, pour une pénétration de la surface cutanée profonde à hauteur de 80 %. Cette chaleur est moins élevée que dans les saunas traditionnels puisqu’elle avoisine 40 à 60°C, avec une montée en chaleur de l’ordre de 20 minutes. Plus douce, elle provoque néanmoins une sudation six fois plus forte, ce qui permet d’effectuer un véritable effet détox tout en sollicitant moins le cœur.

Dans un sauna à infrarouge, vous pouvez effectuer des séances de 40 minutes tout en lisant ou en écoutant votre musique préférée, puisqu’il ne dégage pas d’humidité. Pensez à bien vous réhydrater après la séance pour faciliter votre récupération.

Quel budget prévoir pour un sauna ?

Le prix de votre sauna dépendra avant tout du modèle que vous choisirez d’installer.

  • Pour les très petits budgets, vous pouvez choisir d’investir dans l’achat d’un sauna pliable. Toutefois, sachez que l’ambiance ne sera en rien comparable à un véritable sauna puisqu’il s’agit d’une petite tente en PVC. Pour ces modèles, prévoyez 100 à 150 euros.
  • Pour un sauna en kit, plus esthétique et sous forme de panneaux de bois à assembler, prévoyez un coût variant de 900 à 4 000 euros en moyenne.
  • Pour un sauna combiné, qui intègre une douche, comptez entre 3 000 et 7 500 euros environ.
  • Pour un sauna extérieur, votre budget devra atteindre 4 000 à 15 000 euros selon les options choisies. Ce modèle de petit chalet est certes coûteux, mais il apporte une véritable plus-value à votre habitation grâce à son charme indéniable et il permet d’abriter plusieurs personnes.

Comment choisir son sauna ?

Les points de vigilance

Lorsque vous décidez d’investir dans l’achat d’un sauna, il est important d’être vigilant sur certains points dont la qualité ne peut être ignorée.

  • Le bois de la cabine : la plupart des saunas sont constitués de bois de cèdre rouge ou de bois d’hemlock, deux essences particulièrement denses, solides et isolantes. En revanche, le cèdre rouge offre une plus grande longévité et ne s’altère pas aussi rapidement que l’hemlock.
  • La technologie infrarouge : si vous optez pour un modèle à infrarouge, vous aurez le choix entre la céramique et le carbone. La céramique est à privilégier pour sa qualité. De même, assurez-vous que les ondes infrarouges soient suffisamment élevées pour profiter de leurs bienfaits avec efficacité.
  • Le poêle : si vous choisissez un modèle traditionnel, optez pour un poêle à charge en pierres volcaniques supérieure, idéalement de 25 kg (contre 18 à 20 kg d’ordre général) pour une meilleure efficacité. En raison de la forte consommation électrique, choisissez un modèle de poêle équipé d’une sonde pour mieux évaluer votre consommation.

Nos conseils et astuces pour un achat au top !

Pour aider les plus indécis à faire leur choix, voici quelques conseils avisés qui vous permettront de trouver plus facilement votre bonheur.

  • En matière d’énergie, le sauna traditionnel est un plus grand consommateur que le modèle à infrarouge.
  • En matière de chaleur, un modèle traditionnel a besoin de trois fois plus de temps qu’un sauna à infrarouge pour atteindre sa qualité de chauffe optimale. La chaleur du sauna traditionnel est humide, alors que celle du modèle à infrarouge est entièrement sèche. Si vous optez pour un sauna à infrarouges, privilégiez la céramique, de meilleure qualité.
  • En matière de température, le sauna traditionnel dépasse 85°C quand le modèle à infrarouge n’excède pas 60°C.
  • En matière d’installation, le modèle à infrarouge est plus facile à monter.
  • En matière de qualité de bois, privilégiez le cèdre rouge, de bien meilleure qualité. Par ailleurs, vous pouvez le choisir issu d’une forêt à gestion durable.
  • En matière de santé, les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires et respiratoires ne pourront utiliser le sauna traditionnel ; en revanche, le modèle à infrarouge ne leur est pas interdit, à condition de rester vigilant et de demander l’avis d’un médecin au préalable.

Voici quelques astuces pour être certain d’investir dans un sauna de qualité et confortable.

  • Pensez au nombre de places assises ! Ce détail tout simple est souvent oublié. Pourtant, il est essentiel pour profiter du sauna à plusieurs, sans compromis !
  • Choisissez l’emplacement idéal, en intérieur ou en extérieur, à votre convenance.
  • Vous pouvez équiper votre sauna d’options pour bénéficier des bienfaits de la musicothérapie, de la chromothérapie (lumière) ou de l’aromathérapie (huiles essentielles).
  • Un modèle dont la garantie est longue (au minium 5 ans) est un gage de qualité.
  • Pour faire le meilleur choix, tenez également compte de votre budget.
  • Entretenez bien votre sauna pour lui assurer une meilleure durée de vie et une utilisation sans risques hygiéniques. Pour ce faire, attendez que le sauna se soit refroidi pour le nettoyer avec une éponge d’eau chaude légèrement savonneuse. Pour protéger votre bois et l’imperméabiliser, appliquez de l’huile de lin une à deux fois par an sur l’intérieur et l’extérieur de votre cabine.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : VmHDu3

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture