Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Spa, sauna et autre... > Quelles différences entre un hammam et un sauna ?

Quelles différences entre un hammam et un sauna ?

Quelles différences entre un hammam et un sauna ?

Le sauna et le hammam sont deux espaces de détente qui diffusent de la chaleur pour le bien-être du corps. Néanmoins, ces deux soins sont parfois confondus, alors qu’ils sont bien différents. En effet, si le sauna, de tradition et d’origine scandinave est couvert de bois et propose une chaleur sèche diffusée par un poêle ou un radiateur infrarouge, le hammam est plutôt d’origine latine et de tradition orientale, avec une chaleur très humide diffusée par un générateur de vapeur et un revêtement de faïence ou carrelé. Par ailleurs, malgré ces différences nettes, ces deux modes de soin et de bien-être présentent des points communs qu’il est important de souligner. Faisons le point.

Hammam et sauna : des origines différentes

Le sauna et le hammam ont des origines différentes. Le hammam a été créé à l’époque romaine au sein des termes romains, des établissements qui veillaient au bien-être du corps en variant les températures et les degrés d’humidité au fil de salles traversées. Le hammam s’est ensuite essentiellement développé dans les pays orientaux avant de revenir en Occident.

Le sauna est quant à lui issu des traditions scandinaves et a été créé quelques siècles plus tard dans ces pays de grand froid. S’il a toujours fait partie intégrante de la culture locale, il s’est depuis largement étendu au reste du monde.

Hammam et sauna : une humidité de l’air et des typologies de chaleur différentes

Le sauna et le hammam présentent des différences radicales entre les typologies de chaleur diffusées et l’humidité ambiante. Le sauna propose un air chaud et sec, sans humidité (seulement 25 % d’humidité) ni vapeur, hormis de la vapeur sèche. Il y fait plus chaud que dans le hammam, puisqu’il peut atteindre 100 °C, contre 50 °C pour le hammam. Ainsi, le sauna diffuse une chaleur sèche.

Le hammam est quant à lui très humide. S’il est moins chaud, l’humidité à hauteur de 100 % donne l’impression d’une atmosphère plus étouffante. Ainsi, le hammam fait appel à une chaleur humide.

Hammam et sauna : des technologies différentes

Hammam et sauna ne font pas appel aux mêmes technologies. La chaleur humide du hammam est produite par un générateur de vapeur.

En revanche, la chaleur sèche du sauna est produite par un poêle au feu de bois, un poêle électrique, un poêle au gaz ou un radiateur infrarouge. Néanmoins, il est possible de produire de la vapeur dans le sauna en arrosant des pierres volcaniques placées sur le poêle avec de l’eau chaude, dans la plus pure tradition finlandaise.

Le hammam est un espace généralement et traditionnellement orné de mosaïques ou de carreaux de faïence du sol au plafond pour mieux résister à l’humidité ambiante de la pièce. Toutefois, les nouvelles constructions peuvent être conçues avec du carrelage, du verre ou de l’acrylique.

Le sauna est quant à lui composé de bois, du sol au plafond. Les essences de tremble, d’aulne ou encore d’épicéa sont en effet réputées pour leur pouvoir de conservation de la chaleur.

Hammam et sauna : qu’en est-il des points communs ?

Malgré leurs différences nettes, le sauna et le hammam présentent des points communs. Il s’agit en effet de deux espaces dévolus au bien-être du corps, qui contribuent à la relaxation et à la détente grâce à la diffusion de chaleur.

Par ailleurs, ces deux soins sont reconnus pour leurs bienfaits sur la peau, sur le bien-être psychique, notamment le moral, sur les muscles qu’ils contribuent à détendre et à relaxer, mais aussi sur le système immunitaire qui se voit renforcé.

Par le sauna et le hammam, le corps évacue ses toxines, ses peaux mortes et ses impuretés grâce à la chaleur, en transpirant. Le hammam est en outre accompagné de savon noir qui permet d’exfolier les impuretés de la peau en profondeur. La circulation sanguine est stimulée, ce qui contribue à une meilleure récupération après un effort sportif par la détente des muscles qu’elle procure.

Il est possible d’utiliser des huiles essentielles pour renforcer l’effet relaxant et déstressant du sauna et du hammam.

Les points de vigilance

Un autre point commun entre le hammam et le sauna est la nécessité de réaliser des séances courtes. En effet, ces deux espaces sont bons pour le corps et l’esprit, mais il est impératif de ne pas rester exposé durablement à une telle chaleur sèche ou humide. Dans un sauna, il ne faut pas rester plus de 10 à 15 minutes. Dans le hammam, une heure maximale de soin est suffisante, dans les pièces les moins chaudes (37 à 40 °C), moins de temps dans les espaces les plus chauffés.

De même, cette forte chaleur a des conséquences parfois néfastes sur la santé de certaines personnes et doit être évitée. Les personnes qui souffrent de troubles cardiaques, d’hypertension et d’hypotension, de troubles respiratoires comme l’asthme et de troubles de la circulation sanguine et lymphatique comme la phlébite doivent éviter d’utiliser ces deux espaces de soin.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : xWbctx

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture