Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Entretien et accessoires > Hivernage d’une piscine : conseils et actions

Hivernage d’une piscine : conseils et actions

La saison de la baignade est terminée et il est temps d’hiverner la piscine, de ranger les maillots de bain et de ressortir les tenues d’hiver. Si cette opération peut sembler fastidieuse, elle est pourtant essentielle pour préserver le bassin de la saison froide et pour le retrouver en pleine santé dès le printemps.

Pourquoi faut-il hiverner sa piscine ? Quand faut-il le faire ? Comment s’y prendre ? Quels sont les bons gestes à effectuer et les erreurs à éviter ? Découvrez tous nos conseils dans ce dossier complet.

Hivernage d’une piscine : conseils et actions

Pourquoi faut-il hiverner sa piscine ?

L’hivernage est une opération simple qui consiste à préserver votre piscine des aléas de l’hiver. Le froid, le gel et les intempéries peuvent endommager un bassin non protégé et y causer d’importants dégâts. Les bons gestes préventifs suffisent à éviter ces désagréments pour pouvoir vous baigner sans danger dès le retour des premières chaleurs.

L’hivernage préserve également la bonne qualité de l’eau pendant toute la durée de la saison froide, ce qui vous évite d’avoir à remplir à nouveau votre bassin au printemps. Vous réalisez donc des économies et vous préservez la durée de vie de votre piscine.

Attention toutefois ! L’hivernage ne veut pas dire vider sa piscine ! Au contraire, une piscine vide subit bien plus fortement les aléas climatiques et la pression du terrain avoisinant. En conséquence, elle se fragilise, elle se déforme et elle se fissure. De plus, le liner nu se fendille et craquelle à cause du gel. Ainsi, l’eau la préserve au contraire en effectuant une pression interne qui la solidifie vis-à-vis de son environnement.

Quand hiverner sa piscine ?

L’hivernage ne se fait pas n’importe quand. Il est important d’attendre le bon moment pour qu’il soit réellement efficace. Il peut être mis en œuvre dès que la température du bassin se maintient en dessous de 12°C. En effet, passé ce seuil, les bactéries, les micro-organismes et les algues ne peuvent plus se développer ; vous évitez ainsi la formation de germes dans l’eau. D’ordre général, l’hivernage dure entre les mois d’octobre et d’avril.

Comment préparer un bon hivernage ?

Avant de procéder à l’hivernage à proprement parler, il est conseillé de bien nettoyer votre bassin, les parois, le fond et la ligne d’eau afin que toutes les particules en soient éliminées. Aidez-vous d’un robot ou effectuez un nettoyage manuel.

Vérifiez par ailleurs le pH du bassin afin qu’il soit bien équilibré. Procédez ensuite à un traitement choc pour éliminer les particules et les résidus en suspension. Enfin, laissez la filtration de la piscine tourner pendant 10 à 12 heures en moyenne pour tout éliminer.

Une fois ces opérations effectueés, nettoyez votre filtre. Votre piscine est fin prête pour commencer la procédure d’hivernage !

Hivernage actif ou passif : que choisir ?

Il existe deux méthodes d’hivernage : l’hivernage passif et l’hivernage actif.

L’hivernage passif

L’hivernage passif, également nommé hivernage complet, consiste à stopper la filtration du bassin pendant toute la durée de l’hiver. La piscine est protégée d’une bâche ou d’un abri efficace. Cette solution est particulièrement recommandée dans les régions froides et soumises à un risque de gel important, ou s’il s’agit d’une résidence secondaire que vous occupez peu.

Avantages de l’hivernage passif

  • Peu d’entretien au cours de l’hiver.
  • Une consommation électrique nulle pendant l’hivernage.
  • La piscine reste sécurisée grâce à la bâche de protection.

Inconvénients de l’hivernage passif

  • La remise en service de la piscine est plus coûteuse et demande davantage de temps.
  • La mise en place de la technique est plus longue.
  • L’esthétique est compromise, la bâche étant obligatoire.

Procédure de l’hivernage passif

  • Après le nettoyage du fond, des parois et de la ligne d’eau du bassin, procédez à un traitement choc pour éliminer les résidus et bactéries restants. Enfin, nettoyez le filtre.
  • Rééquilibrez le pH du bassin afin de le maintenir entre 7,2 et 7,4.
  • Abaissez le niveau d’eau de la piscine. Celui-ci doit se situer à environ 10 cm en deçà des buses de refoulement afin de ne pas laisser d’eau dans celles-ci. Attention, si de fortes pluies tombent en hiver, réduisez encore le niveau d’eau.
  • Hivernez tout le système de filtration (pompe, tuyauterie, skimmer, buses, etc.) en éliminant toute l’eau qu’ils contiennent. Cette opération évite que le gel ne les endommage.
  • Vidangez également tous les équipements périphériques. Placez les bouchons d’hivernage sur chaque buse et prise balai ainsi qu’un gizzmo dans les skimmers. Disposez une ligne de flotteurs sur le bassin, dans la diagonale, afin de ne pas laisser la glace se former en surface.
  • Versez dans l’eau un liquide d’hivernage pour éviter le développement de bactéries et d’algues.
  • Pensez à couper l’alimentation électrique pour toutes les installations relatives au bassin.
  • Disposez une bâche d’hivernage sur la piscine. Elle doit pouvoir protéger l’accès, éviter aux saletés d’y tomber et limiter la photosynthèse pour que les algues ne se développent pas. S’il pleut beaucoup dans votre région, préférez une bâche perforée qui laissera l’eau ruisseler afin qu’elle ne se stocke pas en surface.

L’hivernage actif

Contrairement à l’hivernage passif, l’hivernage actif, ou semi-hivernage, consiste à laisser la filtration de la piscine fonctionner quelques heures par jour au ralenti. Cette solution est surtout préconisée dans les régions peu sujettes au froid, où le climat reste relativement tempéré et où le gel est rare.

Avantages de l’hivernage actif

  • Une procédure de mise en œuvre et de remise en service simple et rapide.
  • Le matériel reste en fonctionnement.
  • La qualité de l’eau est naturellement maintenue.
  • L’esthétique est supérieure, aucune bâche n’étant nécessaire. Vous pouvez admirer votre piscine en toute saison.

Inconvénients de l’hivernage actif

  • Si vous ne disposez pas de couverture, vous devrez poursuivre l’entretien régulier de votre piscine.
  • L’eau doit être traitée régulièrement.
  • La consommation électrique n’est pas nulle.
  • Vous devez équiper le bassin d’un dispositif antigel.

Procédure de l’hivernage actif

  • Maintenez la filtration de votre bassin active pendant quelques heures chaque jour. Idéalement, le temps de la filtration doit être équivalent à la moitié de la température de l’eau. Par exemple, si l’eau est à 10°C, vous devrez laisser la filtration en marche pendant 5 heures chaque jour.
  • Dès le début de l’hivernage, ajoutez du liquide d’hivernage. Versez-en à nouveau une fois ou deux pendant l’hiver. En revanche, n’ajoutez pas d’autre produit d’entretien.
  • Contrôlez régulièrement le pH et rééquilibrez-le si nécessaire.
  • Utilisez un dispositif antigel pour que la filtration s’enclenche dès que la température extérieure chute. Ceci évitera la formation de glace.

Hivernage de la piscine : les bons gestes

  • Protégez votre piscine contre le gel : la formation de gel ou de glace en surface ou au sein du bassin peut l’endommager fortement. Il est donc indispensable de faire le nécessaire pour protéger la piscine et tous ses équipements : vidange, retrait des accessoires, ligne de flotteurs, gizzmos, bouchons, coupure du circuit électrique, etc. Si malgré cela une couche de gel se forme en surface, ne la brisez pas au risque d’endommager votre liner.
  • Placez une bâche d’hivernage : cette couverture protège votre bassin de la pollution et des bactéries. Par ailleurs, elle réduit le risque de prolifération des algues.
  • Maintenez toujours la température de l’eau en dessous de 12°C pour que les bactéries et les algues ne puissent pas se développer.
  • Ne videz jamais votre piscine entièrement, car votre bassin serait fragilisé. En revanche, vous pouvez profiter de la saison des pluies hivernales pour remplir le bassin gratuitement.
  • Quelle couverture choisir ? Les modèles étanches sont efficaces pour protéger le bassin des pollutions extérieures et de la photosynthèse. Les modèles à filets évitent aux plus grosses saletés de tomber dans le bassin, mais elles facilitent l’infiltration de l’eau, ce qui les rend intéressantes dans les régions pluvieuses ou neigeuses. Toutefois, quel que soit le modèle choisi, assurez-vous qu’il soit conforme avec la norme de sécurité NF P90-306.
  • Ne laissez que le strict minimum dans le bassin afin d’éviter de fragiliser les éléments pendant la période froide. Le gel a tendance à faire craquer les équipements, préservez-les donc.

Hivernage de la piscine : les erreurs à éviter

  • N’oubliez jamais d’hiverner votre piscine ! Vous en subiriez les conséquences au printemps et la facture pourrait être salée.
  • Ne videz jamais entièrement le bassin ! Le gel le déformerait tant dans sa surface que dans sa structure et les dommages seraient irréversibles.
  • Procédez à l’hivernage au bon moment et attendez que la température se maintienne en dessous de 12°C. Trop tôt, les bactéries continueront à se développer. Trop tard, vous subirez les effets des premières gelées.
  • Ne vous contentez pas d’une couverture à bulles pour l’hivernage. C’est une couverture d’été qui ne convient pas à l’hiver. Investissez dans un modèle de protection adapté.
  • N’hivernez pas votre bassin sans le nettoyer. Si vous laissez votre piscine sale, les bactéries et les algues s’y développeront et le nettoyage vous sera encore bien plus difficile au printemps.
  • N’oubliez pas le produit d’hivernage ! Que vous optiez pour une méthode active ou passive, le produit est indispensable. Il évite la prolifération des algues et il aide à stabiliser l’eau pendant la saison froide.
  • Pensez également aux dispositifs antigel, car le produit d’hivernage ne protège pas le bassin de ce type de dommages.

Bon hivernage ! Vous serez enchanté de retrouver une piscine avec une eau de qualité dès le printemps !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : nVVFGW

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture