Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Entretien et accessoires > Comment redémarrer sa piscine après l'hiver ? La remise en route après hivernage !

Comment redémarrer sa piscine après l'hiver ? La remise en route après hivernage !

Comment redémarrer sa piscine après l'hiver ? La remise en route après hivernage !

L’hiver laisse place à des températures plus clémentes. Il est temps de remettre la piscine en route après cette longue période d’hivernage. La procédure se déroule étape par étape avec un vrai respect de la chronologie. Le temps à consacrer au redémarrage de la piscine est variable puisqu’il dépend de ce qui a été fait au moment de l’hivernage, c’est-à-dire selon que l’on a opté pour un hivernage actif ou un hivernage passif. Faisons le point pour que la piscine soit fin prête à accueillir petits et grands.

Redémarrer sa piscine : choisir le bon moment

Il est conseillé de remettre le bassin en route lorsque la température extérieure atteint 12°C car, par voie de conséquence, celle de l’eau de la piscine remonte également. C’est donc le bon moment pour limiter les risques de prolifération des algues et bactéries. Selon la région, on redonne vie à sa piscine plus ou moins tôt, généralement entre mars et avril. Il faut en tout cas éviter de s’y prendre trop tard car :

  • Plus la température grimpe, plus les risques que l’eau tourne sont importants. Ce phénomène entraîne bien évidemment une dépense supplémentaire en produits de traitement.
  • En cas de défaillance du système de filtration de l’eau de la piscine, il faut disposer du temps nécessaire pour faire venir un réparateur ou bien pour remplacer l’ancien dispositif par un neuf.

C’est donc bien avant la saison de la baignade que l’on doit redémarrer sa piscine après l’hivernage.

Une remise en route de la piscine en fonction du type d’hivernage

La procédure de redémarrage de la piscine dépend du mode d’hivernage que l’on a choisi. Pour rappel, il existe deux types d’hivernage de la piscine :

  • L’hivernage actif : c’est la méthode d’hivernage simplifiée qui consiste à laisser tourner modérément, pendant tout l’hiver, le système de filtration, généralement pendant 2 à 3 heures par période de 24 heures. D’autre part, l’eau de la piscine est régulièrement vérifiée et nettoyée, le système de filtration est lui aussi contrôlé tout au long de la morte saison. L’hivernage actif n’est recommandé que dans les régions aux hivers doux.
  • L’hivernage passif : il est préférable dans les régions au climat rude. L’hivernage passif consiste – après toute une préparation de la piscine – à mettre hors circuit les dispositifs de chauffage et de filtration et à vidanger les canalisations. Les vannes de refoulement et d’aspiration sont également fermées. Tous les équipements de la piscine sont stockés à l’abri et l’on prend soin de recouvrir le bassin d’une protection adéquate.

On comprend donc qu’après un hivernage actif, la remise en route du bassin est beaucoup plus simple et rapide à réaliser que dans le cas d’un hivernage passif.

Redémarrer sa piscine après un hivernage actif

L’eau n’ayant subi que peu de traitement durant l’hiver et le filtre n’ayant tourné qu’au ralenti, il est nécessaire de remettre tout cela en service en commençant par se rendre dans le local technique pour installer tous les systèmes :

  • De traitement de l’eau,
  • De chauffage,
  • De régulation du pH,
  • De filtration.

On vérifie ensuite rigoureusement chaque appareil ainsi que le boîtier électrique afin de déceler un problème quelconque avant le réamorçage.

Nettoyer

Avant de tout mettre en route, on procède à la vérification du bassin. S’il contient beaucoup de débris végétaux, il faut commencer par s’atteler au nettoyage. S’il a été protégé pendant l’hiver il devrait être moins sale. Le nettoyage ultra rigoureux est cependant indispensable dans tous les cas et doit concerner le fond, la ligne d’eau et les parois. Il peut être effectué mécaniquement avec l’aspirateur balai ou bien de façon automatique si l’on possède un robot nettoyeur.

Il faut aussi bien nettoyer le filtre et le détartrer.

Traiter et filtrer

L’opération doit durer 24 heures d’affilée pour que l’eau soit totalement assainie.

Analyser l’eau de la piscine après l’hiver

Après ce laps de temps, une analyse de l’eau s’impose afin de vérifier :

  • Le taux de stabilisant,
  • Le Titre Alcalimétrique Complet ou TAC,
  • Le potentiel Hydrogène ou pH.

En fonction des résultats de cette analyse on réajuste si nécessaire les propriétés chimiques de l’eau de la piscine.

Renouveler partiellement l’eau du bassin

Il est possible de renouveler environ 28 à 30 % de l’eau de la piscine au moment de sa remise en route après l’hivernage. Cette précaution est surtout recommandée si l’on traite sa piscine au chlore, car après l’hiver cela peut entraîner un excès de stabilisant, rendant l’eau impropre à la baignade, car le chlore contient un stabilisant qui ne peut s’évaporer au cours de l’hiver.

Pour ne pas encrasser inutilement le filtre après la remise en route du bassin, on peut recourir à des pré-filtres dont la finesse de filtration est de 100µ. Ils retiennent une grande proportion de saletés, ce qui limite l’encrassement du filtre mais aussi les contre-lavages à répétition.

Reprendre le rythme de filtration

Une fois toutes ces étapes effectuées, il ne reste plus qu’à reprendre les bonnes habitudes, à savoir traiter l’eau avec régularité et la filtration pour que la piscine soit bientôt prête.

Redémarrer sa piscine après un hivernage passif

Dans le cas d’un hivernage passif, l’eau de la piscine est généralement très sale. On commence donc par retirer la couverture que l’on nettoie avant de la stocker jusqu’à l’hiver prochain. La procédure de remise en route de la piscine après un hivernage passif se passe chronologiquement de la façon suivante :

  • Fermer les vannes du local technique,
  • Ôter les protections telles que bouchons d’hivernage et autres,
  • Remettre en place prise balai, paniers de skimmer, buses de refoulement,
  • Nettoyer avec grand soin l’eau de la piscine tout d’abord à l’épuisette puis avec l’aspirateur balai ou le robot.

C’est le moment choisi pour inspecter rigoureusement l’état du bassin (liner, carrelage, etc.) et prévoir les réparations qui s’imposent si nécessaire.

Au niveau du local technique, il est temps de :

  • Tout remettre en place pour une remise en service, comme la pompe, les filtres (à diatomée, à cartouches, à sable selon ce que l’on possède),
  • Graisser les joints,
  • Visser les bouchons de la purge.

Avant d’ouvrir les vannes de la pompe, on n’oublie pas de :

  • Dégripper la pompe,
  • Remplir son pré-filtre et refermer les couvercles,
  • Vérifier le parfait état de tous les dispositifs nécessaires à la piscine,
  • Remettre le boîtier électrique sous tension puis programmer le temps de filtration et les heures.

Une fois les vannes de la pompe ouvertes et sa mise en route, le dispositif de filtration de la piscine peut démarrer. Enfin, pour pouvoir nettoyer la ligne d’eau, on recommande de baisser modérément le niveau d’eau du bassin.

Après toutes ces étapes, il faut reprendre le traitement afin de pouvoir se baigner dans une eau limpide et saine lorsque la belle saison aura commencé.

La remise en route de la piscine après un hivernage actif ou passif peut être effectuée par un pisciniste. On a ainsi la garantie que tout est vérifié et effectué dans les règles de l’art. C’est aussi un excellent moyen pour glaner tous les conseils possibles concernant l’entretien à l’année de sa piscine. Cela n’empêche pas de prendre le temps de remettre aussi en état les abords de la piscine pour recréer cet univers détente si apprécié de tous.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : LVByhm

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture