Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Entretien et accessoires > Quel est le coût annuel d'entretien d'une piscine ?

Quel est le coût annuel d'entretien d'une piscine ?

Quel est le coût annuel d'entretien d'une piscine ?

Quand on souhaite installer une piscine dans son jardin, en plus du budget d’achat il faut aussi prévoir le coût d’entretien. Entre les mètres cubes d’eau, l’électricité nécessaire pour faire fonctionner ses équipements et les différents produits de traitements, la note peut s’avérer plutôt salée au fil du temps. Mais pas question de déroger à ces dépenses si l’on veut se baigner dans une eau saine, limpide et à la température idéale. Avant de se décider, mieux vaut donc avoir une petite idée du budget annuel nécessaire pour entretenir sa piscine.

Remplir sa piscine : combien ça coûte ?

Logiquement, plus la piscine est grande, plus il faut d’eau pour la remplir. Toutefois, on vide et on remplit plus fréquemment une piscine gonflable qu’une piscine enterrée. Dans la première, on est tenu de remplacer l’intégralité de l’eau fréquemment car elle devient vite impropre à la baignade. A contrario, dans une piscine creusée, l’eau étant continuellement filtrée et traitée, on vide rarement le bassin entièrement. Il suffit simplement de compléter le niveau de temps en temps.

Pour savoir combien coûte sa piscine en eau, il faut s’informer du prix du mètre cube.A titre informatif, en France le prix moyen de l’eau est de 4,15 €/m3, assainissement inclus. Il varie en fonction des régions. Pour le connaître précisément, il suffit de consulter la facture émise par son fournisseur.

Ainsi, le remplissage complet d’une piscine revient à :

Quant au coût de renouvellement partiel de l’eau de la piscine, on l’estime en moyenne à une douzaine de mètres cubes par an, ce qui revient à plus ou moins 50 €.

En y regardant de plus près, on découvre qu’une petite piscine gonflable peut très vite coûter plus cher en eau qu’une grande piscine creusée car elle doit être régulièrement et entièrement vidée (et donc à nouveau remplie) !

Piscine et consommation d’électricité : le coût annuel

Si l’on utilise sa piscine de mai à septembre, soit durant cinq mois, la piscine équipée d’un système de chauffage électrique nécessite un budget annuel de 800 à 1 000 €. Pour la même durée d’utilisation, la note descend à 500 ou 600 €/an avec un échangeur thermique. Le budget annuel en électricité est inférieur à 400 €/an si l’on chauffe l’eau de la piscine avec une pompe à chaleur.

Le prix d’achat de ces différents dispositifs n’est pas pris en compte. A titre indicatif les fourchettes de prix (hors installation) sont de :

  • 400 à 800 € pour un chauffage électrique,
  • 700 à 1 000 € pour un échangeur thermique,
  • 600 à 2 200 € pour une pompe à chaleur.

Pour obtenir une tarification sur mesure, il est indispensable de demander un devis chauffage piscine à un professionnel.

Produits d’entretien piscine : quel budget à l’année ?

Brome, sel, chlore sont autant de solutions possibles pour traiter l’eau de la piscine. Il faut compter :

  • Entre 250 et 300 €/an pour un traitement au brome ce qui inclut le prix du brome, d’un anticalcaire, d’un rééquilibrant du pH (potentiel Hydrogène) et d’un produit floculant,
  • 140 à 160€/an pour un traitement au sel, un budget qui couvre l’achat du sel, d’un anticalcaire, d’un produit floculant et d’un produit permettant d’équilibrer le pH de l’eau,
  • 220 à 250 €/an pour un traitement au chlore pour financer le chlore, un produit pour équilibrer le potentiel Hydrogène, un anticalcaire et un produit floculant.

Entretien piscine par un professionnel : les tarifs

Des solutions sur-mesure permettent aux propriétaires de confier l’entretien de leur piscine à un professionnel. Parmi ces formules on trouve par exemple :

  • L’entretien piscine saisonnier : il est effectué uniquement pendant la période d’utilisation de la piscine. Selon les régions et donc la durée d’ensoleillement, cette période est plus ou moins longue.
  • L’entretien piscine à la carte : le professionnel se déplace à la demande de son client, que ce soit pendant la période de mise en service de la piscine, au cours de la saison d’hivernage ou uniquement pour analyser l’eau du bassin et rééquilibrer son pH si cela s’avère nécessaire. Le professionnel peut également entretenir la piscine durant l’absence prolongée du propriétaire comme pendant les vacances par exemple.
  • La formule « tout inclus » : le propriétaire ne s’occupe pas du tout de l’entretien de la piscine puisqu’il en confie l’intégralité à un professionnel tout au long de l’année. C’est une excellente solution car le spécialiste :
    • vérifie une ou deux fois par mois le niveau d’eau et le complète si besoin,
    • nettoie très régulièrement le bassin, la margelle, la plage ou la terrasse de la piscine,
    • analyse l’eau et la traite en ajustant la quantité de produits traitants lorsque cela s’avère indispensable,
    • prend en charge la maintenance des différents dispositifs (filtration, chauffage).

Le prix de la prestation est d’environ :

  • 300 à 400 € par an pour un entretien à la demande,
  • 800 € par an pour un entretien piscine saisonnier, sachant qu’il varie en fonction de la durée du contrat qui peut être conclu pour la saison estivale uniquement ou pour une période plus longue, par exemple d’avril à fin octobre.
  • A partir de 2 000 € par an pour un entretien de A à Z de janvier à décembre, ce qui inclut la période d’hivernage pendant laquelle la piscine n’est pas utilisée.

Ces tarifs sont donnés à titre informatif. Ils peuvent varier en fonction des dimensions de la piscine, des frais de déplacement appliqués par le professionnel. De même, selon la formule choisie, le prestataire peut fournir les produits traitants et utiliser son propre matériel de nettoyage, ce qui augmente bien évidemment le prix du contrat entretien piscine. Il est nécessaire de demander plusieurs devis à différents professionnels afin de comparer le prix des différentes formules proposées et le détail de chaque prestation.

L’entretien de la piscine peut peser plus ou moins lourd dans le budget d’un ménage. Pour économiser de l’argent sans toutefois réduire le confort des utilisateurs, Il peut être intéressant d’étudier à la loupe les différentes solutions de chauffage de la piscine car c’est le poste qui coûte le plus cher annuellement en termes de consommation électrique. En plus de cette dépense, il faut compter le prix du matériel et les frais liés à son installation. Opter pour un chauffage solaire peut s’avérer rentable à long terme si l’on possède une piscine enterrée dont la durée de vie est d’une bonne trentaine d’années. Dans ce cas, cela vaut le coup d’investir. C’est en tout cas une solution qui mérite réflexion.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : eaLt3f

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture