Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Entretien et accessoires > Le TAC ou Titre Alcalimétrique Complet : comment le mesurer, comment le maîtriser ?

Le TAC ou Titre Alcalimétrique Complet : comment le mesurer, comment le maîtriser ?

Le TAC ou Titre Alcalimétrique Complet : comment le mesurer, comment le maîtriser ?

L’équilibre d’une piscine passe par un grand nombre de facteurs. Le Titre Alcalimétrique Complet en est un ; il participe à la qualité de l’eau de votre baignade. Il convient donc de le surveiller régulièrement. Pour vous y aider, nous vous donnons quelques conseils et astuces bien utiles afin d’apprendre à le mesurer et à bien le maîtriser.

Qu’est-ce que le Titre Alcalimétrique Complet ou TAC ?

Le Titre Alcalimétrique Complet, ou TAC, désigne l’alcalinité de l’eau de votre piscine. L’alcalinité de l’eau est en fait sa concentration en ions bicarbonates et carbonates ; lorsque l’alcalinité est bien équilibrée, cela détermine le pouvoir tampon de l’eau et permet ainsi de mieux stabiliser son pH.

En effet, une eau d’alcalinité trop basse peut rendre le pH totalement incontrôlable. Par ailleurs, dans le cas où elle serait trop haute, l’eau deviendrait trouble et vous constateriez l’apparition de dépôts de tartre. Idéalement, l’alcalinité de l’eau de votre piscine doit évoluer entre 80 et 120 mg/L en fonction du traitement employé, voire 140 mg/L selon le contexte.

Le TAC figure donc parmi les paramètres à contrôler pour s’assurer du bon équilibre de l’eau de baignade de votre piscine.

Le Titre Alcalimétrique Complet : qu’indique-t-il véritablement ?

Le TAC indique la quantité de sels minéraux présents dans l’eau de la piscine afin de connaître l’alcalinité de l’eau. L’unité utilisée pour le TAC est le degré français, °f ou en parties par million, ppm.

Comment mesurer le Titre Alcalimétrique Complet ou TAC ?

Pourquoi mesurer le Titre Alcalimétrique Complet ? Tout simplement parce qu’il détermine le pouvoir tampon de l’eau, autrement dit la capacité de celle-ci à dissoudre une quantité variable d’acide sans faire évoluer le pH de manière trop importante. Le TAC a donc un rôle direct sur la stabilité de l’eau de votre bassin et permet d’en équilibrer le pH. Il en va de la qualité de l’eau de la baignade !

Mesurer le TAC de la piscine est aujourd’hui très simple. Il vous suffit d’utiliser des bandelettes d’analyses colorimétriques destinées à mesurer la teneur de votre désinfectant ainsi que d’autres données. Il existe également des testeurs électroniques performants capables de mesurer tout un panel de taux, mais dont le prix est bien plus élevé.

L’unité de mesure relative au Titre Alcalimétrique Complet est le °f (pour degré français), les ppm (pour parties par million), ou les mg/L.

Sachez que 1°f = 10 ppm = 10 mg/L.

Comme nous l’avons déjà mentionné, le TAC idéal se situe entre 80 et 120 mg/L.

Que faire en fonction du résultat du TAC ?

Il est recommandé de mesurer l’alcalinité de l’eau, autrement dit le Titre Alcalimétrique Complet, avant de procéder à un rééquilibrage du pH. En effet, puisque le TAC a une influence sur le pH, il n’est pas utile de corriger ce dernier si le TAC n’affiche pas un taux correct ; vous seriez alors dans l’obligation de recommencer votre opération de rééquilibrage du pH.

Lorsque vous avez mesuré le Titre Alcalimétrique Complet à l’aide de vos bandelettes de test colorimétrique ou avec votre testeur électronique, observez le résultat. Il vous faudra ensuite agir selon les données de l’analyse.

Que faire si le Taux Alcalimétrique Complet est trop bas (inférieur à 10°f) ?

Si le TAC est trop bas, cela signifie que le pH est instable et qu’il est donc susceptible de varier à la moindre occasion, qu’il s’agisse d’un ajout de traitement, d’une baignade, de pluie, etc. En effet, dans ce cas, l’eau n’est plus en capacité d’absorber l’acide ; elle est donc agressive.

Pour y remédier, il convient de faire remonter le TAC. Pour cela, utilisez du bicarbonate de soude, ou TAC+. Dosez le produit selon le résultat de votre mesure. Pour une hausse de 1°f, prévoyez 170 g de TAC+ pour un volume de 10 m3 d’eau.

Le rééquilibrage doit être progressif pour être efficace. Versez le bicarbonate de soude doucement, sans dépasser une valeur de 500 g de TAC+ pour un volume de 10 m3 d’eau. Si le résultat du test en exige davantage, répartissez le traitement sur plusieurs jours et procédez à de nouveaux tests intermédiaires par sécurité ; en effet, l’augmentation du TAC induit l’augmentation du pH et ne doit pas être trop brutale.

Que faire si le Taux Alcalimétrique Complet est trop haut (supérieur à 30°f) ?

Si le TAC est trop élevé, cela signifie que le pH le sera également. En conséquence, l’eau n’est plus en capacité d’absorber de base et elle s’entartre. On observe alors la formation de dépôts de tartre sur la ligne d’eau et sur les parois du bassin, et l’eau se trouble de manière visible.

Dans ce cas, il convient de bien brasser l’eau de la piscine afin de libérer le gaz carbonique contenu dans le bicarbonate de soude. Pour ce faire, utilisez tous les équipements susceptibles de provoquer des remous afin d’opérer un mouvement de l’eau. Ainsi, une fontaine, des chutes d’eau ou encore des baigneurs actifs aideront à réduite naturellement le TAC.

Il existe également des produits spécifiques destinés à faire baisser le TAC. À base d’acide chlorhydrique pour la plupart, ils sont à utiliser avec modération.

Par ailleurs, la température de l’eau peut avoir un rôle. Lorsqu’elle est élevée, le processus de dégazage de l’eau de baignade est bien plus important.

Comment maîtriser le Titre Alcalimétrique Complet ou TAC ?

Le Titre Alcalimétrique Complet ayant pour utilité de tamponner l’eau de votre bassin, il participe à son équilibre et à sa qualité. Pour éviter d’avoir une eau au pH instable, il convient de contrôler régulièrement le TAC de la piscine et d’agir en conséquence.

Assurez-vous de toujours ajuster le TAC avant de modifier le pH afin de trouver le bon équilibre et d’éviter la surconsommation de produits stabilisants et correcteurs. Le TAC et le pH étant des indices liés, la mauvaise utilisation de traitement pour l’un aura une influence sur l’autre. Faites attention dans vos usages, un déséquilibre peut arriver rapidement et gâcher le plaisir de votre baignade !

Pour bien maîtriser le Titre Alcalimétrique Complet de votre piscine, effectuez des contrôles réguliers à l’aide des bandelettes de test ou d’un testeur électronique. À la moindre variation anormale, procédez aux mesures correctives qui s’imposent. Mais attention ! Procédez toujours avec délicatesse et parcimonie. N’en faites pas trop, agissez doucement, constatez le résultat et faites d’autres mesures ; rééquilibrez ensuite encore un peu si cela est nécessaire. Une piscine est un milieu soumis à de nombreuses sources de perturbations, qu’elles soient d’ordre météorologique, humain, naturel, etc. Son équilibre est fragile, veillez donc à le préserver régulièrement et avec douceur. Dans le cas contraire, il peut être très difficile et coûteux de réparer les dégâts !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 4GH68z

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture