Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Spa, sauna et autre... > Faire de l’aquabike à la maison : explications, mouvements

Faire de l’aquabike à la maison : explications, mouvements

Faire de l’aquabike à la maison : explications, mouvements

Vous possédez une piscine et vous avez envie d’en profiter pour vous mettre à l’aquabike ? Cette activité tendance est à la fois agréable, antistress, originale et idéale pour perdre du poids et réduire votre cellulite. Cet investissement présente un véritable intérêt, notamment au vu des tarifs pratiqués par les professionnels et établissements sportifs. Découvrez les avantages de faire de l’aquabike à la maison et quels sont les mouvements les plus adaptés pour pratiquer sans danger.

Quel est l’intérêt d’un aquabike à la maison ?

De plus en plus de particuliers possèdent une piscine dans leur jardin ou leur maison, car le prix de ces installations est désormais plus abordable. La piscine est idéale pour partager de bons moments en famille et entre amis, mais également pour faire du sport. Outre la nage, il est en effet possible de pratiquer d’autres activités, notamment l’aquabike.

Si ce sport est majoritairement pratiqué en club, il peut tout à fait être fait chez soi. Il se destine à la fois aux femmes, qui restent majoritaires, et aux hommes, que l’on soit un sportif confirmé ou un grand débutant.

L’aquabike se pratique dans l’eau, ce qui évite le risque de blessure. Il suffit de pédaler dans l’eau et c’est le mouvement de cette dernière, exercé par la pression, qui agit sur la cellulite et la fonte des graisses. Les résultats sont rapidement visibles lorsque la pratique est régulière, à raison de deux séances de 45 minutes par semaine. Si vous êtes certain de pouvoir faire de l’aquabike avec régularité, n’hésitez pas à investir dans le matériel nécessaire, car vous réaliserez de véritables économies et vous aurez le confort de pratiquer chez vous, quand vous le souhaitez.

L’aquabike pratiqué en institut ou en piscine municipale coûte 10 à 35 euros par cours, selon les conditions. En conséquence, si vous souhaitez réellement perdre du poids, la pratique de ce sport peut vous coûter cher. Dans ce cas, investir dans un modèle à la maison est bien plus rentable. En effet, comptez 600 à 2 500 euros par installation, les vélos plus coûteux étant les plus performants pour les experts de la pratique. En outre, il n’est pas toujours possible de trouver un centre accessible ou près de chez soi, ou encore avec des horaires d’ouverture qui vous conviennent. En opérant de chez vous, vous serez au moins plus libre de faire du sport quand vous le souhaitez !

Comment s’équiper pour pratiquer l’aquabike à la maison ?

Choisissez un modèle de vélo aquatique confortable, simple à utiliser et à régler. Les modèles basiques de gamme moyenne correspondent à la grande majorité des pratiquants. En revanche, si vous êtes un grand sportif, optez pour un modèle plus performant et adapté à votre pratique spécifique. Vous parviendrez ainsi bien mieux à progresser et à augmenter votre niveau. Évitez les premiers prix, plus fragiles, facilement oxydables et non durables.

Optez pour un vélo en acier inoxydable, capable de résister à l’eau de piscine chlorée et à une utilisation régulière, voire intensive. Il doit être doté de pédales larges et doublées de mousse et d’une selle recouverte de mousse, confortable, stable et réglable.

Votre vélo doit être installé à une profondeur variant entre 110 et 170 cm pour une pratique confortable. Idéalement, l’eau doit atteindre votre taille. Si votre bassin est trop profond ou au contraire pas suffisamment, la pratique de l’aquabike ne sera pas possible.

Le vélo aquatique, dans le cadre de la pratique de l’aquabike, a une action drainante et massante sur vos cuisses, vos mollets et votre fessier. Toutefois, vous pouvez également opter pour une cabine aquabike, qui vous permet de profiter les bienfaits massants des jets dont vous pouvez régler la puissance. Une cabine aquabike coûte 10 000 à 20 000 euros en moyenne.

Sachez qu’une séance d’aquabike de 45 minutes vous permet de brûler entre 300 et 600 calories selon l’intensité de la session. La résistance de l’eau vous permet de perdre du poids et d’atténuer la peau d’orange due à la cellulite sur les parties immergées du corps ; votre épiderme est plus tonique, plus ferme et plus lisse. Mais en plus de cela, vous musclez votre corps en douceur, sans risque de douleurs ni blessures, vous augmentez votre résistance à l’effort en renforçant votre cœur, vous stimulez votre circulation sanguine et vous contribuez à drainer les toxines de votre organisme. Comme vous le constatez, l’aquabike est idéal pour se remettre au sport après un arrêt, une grossesse ou une intervention chirurgicale et pour progresser rapidement sans risque.

Quels sont les mouvements à effectuer en pratiquant l’aquabike à la maison ?

L’aquabike est un sport complet qui vous permet de faire travailler la partie immergée de votre corps, de vos chevilles à votre taille. Vous améliorez votre cardio et vous sculptez votre silhouette, ce qui vous permet de perdre du poids et de la cellulite sans risque de blessure.

Dans votre pratique, nous vous conseillons quatre mouvements différents à effectuer chez soi.

Nous vous recommandons de découper votre séance de 45 minutes de la manière suivante :

  • 3 minutes de pédalage doux pour vous échauffer.
  • 10 minutes de mouvement 1.
  • 10 minutes de mouvement 2.
  • 10 minutes de mouvement 3.
  • 10 minutes de mouvement 4.
  • 2 minutes de pédalage doux pour revenir à un rythme cardiaque normal. Terminez par des étirements hors piscine pour détendre vos muscles et éviter les courbatures.

Bien entendu, ce ne sont que des conseils. Vous êtes libre de pratiquer ces mouvements selon un ordre et une durée différents.

Mouvement 1 : l’alternance du pédalage avant/arrière

Pour faire travailler les muscles de vos cuisses et réduire votre cellulite, alternez des mouvements de pédalage vers l’avant et des mouvements de pédalage vers l’arrière. Pendant vos 45 minutes de séance, alternez ces deux mouvements pendant 10 minutes, à raison de 1 minute à chaque fois.

Trouvez votre rythme tranquillement et respirez bien pour ne pas vous fatiguer inutilement.

Mouvement 2 : le pédalage debout

Dans ce deuxième mouvement, vous vous tenez debout sur vos pédales, les mains posées sur le guidon, et vous pédalez ainsi dans cette position. Ce mouvement peut être rapidement fatigant, car cette position est difficile à tenir. Néanmoins, elle mobilise en profondeur les muscles de vos fesses, de vos mollets et de vos cuisses pour obtenir un résultat visible très rapidement. Essayez de tenir 10 minutes en n’hésitant pas à faire des pauses de quelques secondes lorsque vous en ressentez le besoin.

Mouvement 3 : les fesses à l’avant de la selle

Après le mouvement 2, apaisez-vous en revenant en position assise. Avancez-vous en plaçant vos fesses sur le devant de la selle afin d’approcher votre bassin du guidon. Pédalez ainsi pendant 10 minutes pour renforcer vos fessiers et vos cuisses tout en sollicitant vos abdos.

Mouvement 4 : les fesses à l’arrière de la selle

À l’inverse du mouvement 3, placez vos fesses sur l’extrémité arrière de la selle et placez vos mains sur le guidon. Tenez-vous fermement et pédalez. Vous sollicitez ainsi davantage vos cuisses, car elles sont davantage en tension.

À vous de jouer !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience ! Postez un commentaire !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : va7xv5

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture