Vous êtes ici : Les dossiers autour de la piscine > Entretien et accessoires > L'eau de ma piscine est calcaire, comment régler le problème ?

L'eau de ma piscine est calcaire, comment régler le problème ?

calcaire et piscine

Il met en danger les équipements, entartre le bassin, gêne les peaux sensibles et provoque la turbidité de l’eau. Le calcaire est décidément l’ennemi des piscines. Heureusement qu’un traitement anticalcaire permet d’en venir à bout.

Le calcaire, un danger pour les piscines

Retrouvé naturellement dans l’eau, le calcaire est né de l’association de carbonate de magnésium et de carbonate de calcium. Son taux peut être plus ou moins élevé en fonction des régions. Pour mesurer sa concentration, il faut s’en référer au Titre Hydrotimétrique (TH). Lorsque ce dernier est élevé, on dit que l’eau est "dure". A contrario, un TH bas entraîne une eau dite "douce". L’eau de piscine ne doit être ni trop dure, ni trop douce. L’idéal est d’avoir un TH entre 10 et 25°f. Quand elle est en dessous de 10°f, l’eau est corrosive et attaquera rapidement les équipements en inox qui se détérioreront.

Quand elle est supérieure à 25°f, le calcaire se développe très vite et a des impacts néfastes sur votre piscine. Tout d’abord, l’eau devient trouble et dévoile même une apparence laiteuse. Sur le revêtement de la piscine ou le liner, des traces blanches apparaissent. Elles se remarquent surtout au niveau de la ligne d’eau. Les équipements ne sont pas épargnés. Le calcaire attaque les filtres et les canalisations qui s’entartrent et deviennent moins performants. Même au niveau du confort des baigneurs, des tiraillements et d’irritation sur la peau se ressentent au moment des baignades.

Techniques pour mesurer l’indice de calcaire de la piscine

Pour savoir si l’eau de la piscine est calcaire, il est nécessaire d’aller se renseigner sur la dureté de l’eau dans la région concernée. Il faut également s’en référer aux taches se développant sur le liner comme expliqué plus haut. Sinon, un autre test facile consiste à se laver la main avec du savon et de l’eau issue de la piscine. Si aucune mousse n’apparaît ou si elle est en très faible quantité, cela est probablement un signe de calcaire élevé. Dans tous les cas, pour en attester définitivement, il est préférable de réaliser un test colométrique qui donnera le taux précis de la dureté de l’eau.

Le traitement pour venir à bout des problèmes de calcaire dans la piscine

Lorsque le test en question aboutit à un résultat positif et que l’eau est vraiment très dure, des actions curatives sont à mener. La solution la plus efficace consiste à utiliser un produit anticalcaire qui va faire baisser le TH ou carrément éliminer le risque de calcaire. Ce traitement s’effectue au moins trois à quatre fois par an : au moment de la mise en marche de la piscine, en pleine saison d’utilisation et avant l’hivernage. Il est à compléter avec un inhibiteur de dépôt qui se place dans le panier du skimmer et qui va empêcher l’entartrage.

Une autre manière d’éviter le développement du calcaire est de limiter le chauffage de la piscine. L’eau très chaude est un terrain favorable à la prolifération des carbonates. Enfin, le nettoyage régulier de la piscine est de mise pour supprimer les dépôts collés au revêtement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 7CijjH

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Continuez votre lecture