L’oxygène actif pour traiter sa piscine : fonctionnement, avantages, inconvénients

Date : 27/09/2018 - Catégorie : Entretien et accessoires

Cette page provient du site Le Mag de la Piscine
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.lemagdelapiscine.com/dossier-31-oxygene-actif-traiter-piscine.html

L’oxygène actif pour traiter sa piscine

Pour traiter l’eau de la piscine, il existe de nombreux produits à base de chlore, de brome, de PHMB, d’UV ou encore d’oxygène actif. Ce dernier est une forme de traitement relativement récente et qui a su faire ses preuves. Écologique et très efficace, l’oxygène actif ne convient en revanche pas à toutes les utilisations.

Dans ce dossier complet, nous vous présentons son mode de fonctionnement, ses utilisations possibles, mais aussi ses avantages et inconvénients afin de vous apporter tous les éclairages possibles.

L’oxygène actif pour traiter sa piscine : comment ça fonctionne ?

L’oxygène actif est un traitement pour piscine écologique constitué de molécules naturelles. Puissant, il détruit les algues, les matières organiques et tout ce qui trouble l’eau de votre bassin. Idéal pour retrouver une eau cristalline, il convient à tous les types de revêtements.

L’oxygène actif est un produit désinfectant, mais non rémanent, ce qui veut dire qu’il agit très rapidement, mais que son action ne dure pas. En conséquence, dans le cadre du traitement de votre piscine, il est plutôt recommandé pour les petits bassins peu utilisés et il nécessite d’être régulièrement employé ; dans un grand bassin, il vous coûtera bien vite très cher à utiliser et à renouveler. Fort heureusement, il est compatible avec tous les autres traitements existants, ce qui lui permet de bien désinfecter le bassin et ses parois afin d’éliminer les micro-organismes.

Naturel et écologique, l’oxygène actif a pour avantage de ne se transformer qu’en eau et en oxygène lors de sa dissolution. Son action efficace agit en saturant l’eau en oxygène ; il n’est ainsi aucunement polluant ni nocif pour votre bassin et pour votre santé.

L’oxygène actif pour piscine est composé de molécules d’oxygène actif (H2O2) et d’atomes d’oxygène supplémentaires vis-à-vis de l’eau (H2O) ; il est donc particulièrement oxydant. Sa composition lui permet d’éliminer les bactéries, les algues, les virus et les champignons qui se développent dans l’eau du bassin grâce à l’oxydation. Il détruit les déchets qui les nourrissent sans générer aucun sous-produit ni résidu.

Le traitement pour piscine par oxygène actif est une technique qui met en œuvre deux formes de produits riches en oxygène : le peroxyde d’hydrogène, un produit liquide, et le monopersulfate de potassium, un produit solide sous forme de granulés.

Le peroxyde d’hydrogène

Ce puissant oxydant, connu sous le nom d’eau oxygénée, est une solution liquide concentrée à hauteur de 35 % ; il dégage ainsi près de 130 litres d’oxygène actif par litre versé. Efficace pour détruire les impuretés, les déchets organiques et les algues, il est le plus souvent utilisé en complément d’un traitement pour piscine au brome ou au chlore. Plus puissant et facile à poser, il a en revanche pour désavantage de détruire ou de masquer le chlore ou le brome présent dans l’eau du bassin.

Le monopersulfate de potassium

Sous forme de granulés, de pastilles ou de petits galets, le monopersulfate de potassium détruit les déchets organiques. Son action lui permet de régénérer et de réactiver le chlore, ce qui est un avantage certain.

Comment utiliser l’oxygène actif pour traiter sa piscine ?

Comme nous l’avons indiqué, l’oxygène actif est très puissant. Son action est rapide, mais également de courte durée. Il convient donc de le renouveler régulièrement pour traiter l’eau de votre piscine. Par ailleurs, il est important de respecter le bon dosage pour un résultat efficace, à savoir 10 mg/litre au maximum.

Les différentes utilisations de l’oxygène actif

L’oxygène actif convient aussi bien pour le traitement régulier de votre piscine que pour un traitement de choc. En revanche, son absence de rémanence en fait un traitement coûteux à l’usage ; il est donc plutôt conseillé pour les petits bassins dont le volume n’excède pas 30 m3.

Si vous souhaitez utiliser l’oxygène actif dans un plus grand bassin, il est recommandé de l’associer à un autre produit de traitement.

Toutefois, le traitement de choc représente la forme la plus fréquente et la plus efficace d’utilisation de l’oxygène actif. En effet, son action rapide le rend particulièrement efficace, et dans ce cas son absence de rémanence n’est en rien problématique.

Les principes d’utilisation de l’oxygène actif

Le pH de votre piscine est un facteur essentiel pour la qualité de votre eau de baignade. Contrôlez-le régulièrement afin de vous assurer qu’il se maintienne entre 7 et 7,6. Dans le cas contraire, utilisez un régulateur, car un déséquilibre de pH engendre un déséquilibre du traitement à l’oxygène actif.

Pour les petits bassins, l’oxygène actif peut être le traitement principal de l’eau de baignade. Toutefois, il ne suffit pas et il doit donc être associé à un stabilisant, un activateur et un floculant pour vous permettre de bénéficier d’un traitement complet. Certaines formules complètes et prêtes à l’emploi sont vendues en magasin afin d’éviter les ajouts et les mélanges de produits.

Pour les grands bassins, il vous faudra vous équiper d’une pompe doseuse ou d’un distributeur automatique pour mieux réguler et diffuser le traitement à base d’oxygène actif. Ce fonctionnement en continu génère un surcoût électrique dont il faut être conscient. Par ailleurs, il existe des générateurs d’oxygène actif, qui sont des machines qui analysent l’eau afin d’y verser le dosage de traitement nécessaire. S’ils sont certes pratiques, ils sont surtout très coûteux à l’achat.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un traitement pour piscine à l’oxygène actif ?

Les avantages de l’oxygène actif pour traiter sa piscine

Les inconvénients de l’oxygène actif pour traiter sa piscine

Quel budget prévoir pour un traitement pour piscine à l’oxygène actif ?

Plus coûteux que les traitements à base de brome ou de chlore, il vous faudra compter environ 60 euros pour un contenant de 5 kg.

Toutefois, il ne se suffit pas à lui-même. Il vous faudra en effet investir dans une pompe doseuse pour un coût variant de 350 à 600 euros ou dans un régulateur automatique, pour un coût variant de 2 500 et 5 000 euros en moyenne. En outre, il doit être associé à un traitement complémentaire à base de chlore, de brome ou de PHMB, dont il faudra vous acquitter du prix.

Ainsi, au vu du coût qu’il engendre, il est davantage conseillé pour les petits bassins peu utilisés et pour les traitements de choc.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre